La correction des marchés actions a attiré les particuliers au 1er trimestre

Tendance Actu 0

Si le volume des transactions a accusé le coup, le nombre de particuliers ayant réalisé des opérations d'achat ou de vente sur des actions est reparti à la hausse en début d'année.

freepik

Alors qu’elle avait décru depuis l’été dernier, l’activité boursière des particuliers français a repris des couleurs au 1er trimestre 2022, montrent les données de l’Autorité des marchés financiers (AMF).

D’après son Tableau de bord trimestriel, établi sur la base des déclarations de transactions, le nombre d’investisseurs particuliers ayant réalisé au moins une transaction sur des actions a augmenté par rapport à la période octobre-décembre, pour atteindre 793.000 (contre 743.000 au T4 2021), « à un niveau proche de la moyenne élevée observée au cours des deux années précédentes ».

Opportunités d'achat

Dans un contexte de baisse des marchés (-6,55% pour le CAC 40 entre janvier et fin mars), « ce trimestre a été marqué par un nombre important de particuliers acheteurs d’actions ». 606.000 personnes ont acheté des actions sur cette période, soit 44.000 de plus qu’au 4e trimestre 2021, et 80.000 de plus qu’au 3e trimestre 2021.

« Le nombre de nouveaux investisseurs est également reparti à la hausse, à 91.000, à un niveau supérieur à ceux des six trimestres précédents », rapporte l’AMF. En revanche, le volume des transactions sur les actions s’est notoirement tassé, à 10,69 millions (-2,22 millions par rapport au T42021), à un niveau inférieur à ceux de 2020 et 2021.

Les ETF ont le vent en poupe

Le retour de l’aversion au risque semble par ailleurs avoir profité à la gestion passive. Sur cette période, en partie marquée par la guerre en Ukraine, le nombre de particuliers ayant réalisé des transactions sur des ETF a atteint son plus haut niveau ce trimestre depuis le 1er janvier 2018, à 165.000. Celui-ci "plafonnait" entre 100.000 et 110.000 transactions trimestrielles depuis le 2e trimestre 2020.

Commentaires (1)