La collecte de l'assurance-vie tourne toujours à plein régime

Assurance-Vie Actu 0

Depuis le début de l’année, la collecte cumulée atteint les 8,8 milliards d’euros. De quoi renforcer les craintes sur l’évolution des rendements

Reuters

Avril n'a pas inversé la tendance. L’assurance-vie vient d’enchaîner un quatrième mois d’affilée avec une collecte supérieure à 2 milliards d’euros. En avril, les fonds captés se sont très exactement élevés à 2,3 milliards d’euros.

Au cumul de l’année, le score est impressionnant. Il atteint déjà les 8,8 milliards d’euros, soit 41% de la collecte totale de 2014. Signe encourageant pour les assureurs, plus de 21% des sommes collectées sur l’année ont été orientées vers les unités de comptes.

Un risque pour les rendements futurs

Il n’empêche que cette cadence spectaculaire va aussi entretenir les craintes sur les performances à venir de l’assurance-vie. En effet, plus la collecte des fonds en euros est élevée, plus les assureurs ont d’argent à placer. Or, compte tenu de la faiblesse des taux obligataires, les titres acquis aujourd’hui risquent de peser sur les rendements futurs des contrats.

Hier, le président de l’ACPR, Christian Noyer, a d’ailleurs à nouveau fait part de ses inquiétudes concernant l’effet des taux bas sur les comptes des compagnies d’assurance. C’était aussi le sens de l’intervention de Cyrille Chartier-Kastler, dans un avis d’expert publié en avril par L’Argent &Vous. Le fondateur du site GoodValueforMoney alertait par ailleurs sur les risques en cas de remontée rapide des taux, avec de probables ventes de titres à perte, et disait souhaiter un ralentissement de la collecte pour alléger la pression.

Peut-être ce scénario prendra-t-il d’ailleurs forme dans les prochaines statistiques, car dans la dernière enquête de conjoncture de l’Insee, les ménages se disent beaucoup plus inquiets qu’auparavant sur leur capacité d’épargne.

Commentaires
Epargne
Fiche Pratique0

Assurance-vie : quid en cas de divorce ?

Selon la manière dont a été alimenté le contrat, le divorce peut conduire à un partage de sa valeur même s’il a été ouvert par un seul des deux conjoints

Lire la suite