La collecte de FCPI et de FIP n’a pas explosé malgré le taux de réduction d’impôt majoré à 25%

Tendance Actu 0

Les souscriptions ont représenté un montant de 378 millions d’euros en 2021 après 330 millions d’euros en 2020.

Reuters

La mise en place depuis 2020 d’un taux de réduction d’impôt majoré de 18% à 25% au titre de l’IR-PME n’a pas vraiment dopé les souscriptions de FCPI (Fonds Communs de Placement dans l’Innovation) et de FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) qui sont les deux catégories de fonds éligibles à cet avantage fiscal.

Une étude de l’association France Invest et l’AFG (Association Française de la Gestion financière) montre que les SCPI, instruments dédiés au financement des entreprises innovantes et les FIP, tournés vers le financement des PME régionales, ont collecté au total 378 millions d’euros en 2021, leur plus haut niveau depuis 2018. C’est mieux qu’en 2020 (330 millions d’euros) mais cela ne dépasse pas beaucoup les niveaux de 2018 (355 ME) ou 2019 (318 ME) alors que l’épargne des ménages a été dopée par la crise sanitaire.

53.000 souscripteurs en 2021

Le montant moyen des souscriptions est passé de 6.130 € en 2020 à 7.120 € en 2021 et cette étude comptabilise 53.000 souscripteurs en 2021 contre 54.000 en 2020. Les épargnants investissent en majorité dans les SCPI qui ont représenté environ 70% de la collecte au cours des deux dernières années. L’an dernier, 15 FCPI et 11 FIP étaient disponibles auprès de 21 sociétés de gestion. Cela ne fait cependant que 3 ans que l’offre de FCPI dépasse celle de FIP : c’était le contraire jusqu’en 2018.

Sur ces 26 fonds ayant levé des capitaux en 2021, 7 ont obtenu le label "Relance" qui permet aux épargnants d’identifier les organismes de placement collectifs (OPC) apportant une réponse aux besoins de financement des entreprises françaises, cotées ou non, et ainsi de mobiliser l’épargne pour la relance.

Prolongation du taux majoré cette année

Le taux de réduction d’impôt majoré à 25% doit encore être maintenu pour les souscriptions réalisées en 2022. Pour rappel, c’est en avril prochain lors de la déclaration des revenus que les épargnants doivent indiquer le montant de leur souscription (réalisée en 2021) pour bénéficier du crédit d’impôt qui est remboursé en juillet.

Commentaires