Groupements Forestiers : un coup de pouce fiscal à ne pas rater !

Tendance Actu 0

En souscrivant à une émission de nouvelles parts, vous pouvez actuellement bénéficier d'une réduction d'impôt de 25%...

Reuters

Alors qu’une partie des français ont vu leur épargne augmenter ces derniers mois, par précaution ou en conséquence de la baisse de leurs dépenses liée à la crise sanitaire, voici une piste d’investissement peu risquée qui bénéficie actuellement d’un coup de pouce fiscal : les Groupements Forestiers. Il s’agit de parts investies dans des parcelles de forêts françaises exploitées pour le bois.

IR-PME

En souscrivant à des parts de Groupements Forestiers via des sociétés de gestion spécialisées, l’investissement ouvre en effet droit à une réduction d’impôt sur le revenu de 18% (IR-PME). Or, pour les investissements réalisés entre le 10 août 2020 et le 31 décembre 2020, cette réduction d’impôt a été exceptionnellement majorée à 25%. Dans le cadre des Groupements Forestiers, il faut cependant souscrire à une émission de nouvelles parts, les parts acquises sur le marché secondaire restant à 18% d’avantage fiscal.

Un investissement de moyen-long terme

L’épargnant devra conserver ses parts jusqu'au 31 décembre de la 5ème année suivant la date de sa souscription sachant que l’investissement dans les Groupements Forestiers s’envisage de toute façon sur une période d’au moins 10 ans.

Plafonds élevés

Les plafonds d’investissement sont actuellement élevés : jusqu’à 50.000 € pour un célibataire et 100.000 € pour un couple, soit des réductions d’impôt pouvant atteindre respectivement 12.500 € et 25.000 €. Ces réductions d'impôt sur le revenu sont soumises au plafonnement global des niches fiscales de 10.000 € par an mais l'excédent est reportable sur les 4 exercices suivants.

Quelle rentabilité ?

La rentabilité des bois et forêts peut être évaluée en moyenne autour de 2% par an, avec des disparités selon les situations géographiques ou les essences plantées. Les événements climatiques, sécheresse, tempêtes créent cependant un aléa. La fiscalité des revenus des Groupements Forestiers tient compte de ces particularités : les ventes de bois sont exonérées d’impôt sur le revenu, les autres revenus comme les droits de chasse sont faiblement imposés. Enfin, la taxe foncière, forfaitaire, est également faible.

a savoir

Les Groupements Forestiers peuvent aussi bénéficier d’une fiscalité attrayante en cas de donation et succession avec une réduction de 75% de l'assiette imposable.

Commentaires
Epargne
Actu0

La collecte nette du livret A semble ralentir

A fin septembre, les encours du Livret A détenu par 55 millions de Français représentaient quand même un nouveau pactole de 324,3 milliards d’euros...

Lire la suite