Fonds actions : des frais de moins en moins élevés

Tendance Actu 0

Selon l’AMF, les frais courants facturés sur les fonds investis en actions ont reculé de 0,3 à 0,4 point entre 2010 et 2016.

Reuters

La gestion en actions coûte moins cher. C’est ce que montrent les données annuelles publiées par l’AMF dans sa Lettre de l’observatoire de l’épargne. Pour les actions françaises, les frais facturés par les sociétés de gestion sont ainsi passés de 2,3% à 1,9% entre 2010 et 2016.

Cet exemple est d’ailleurs représentatif de la tendance générale puisque toutes les catégories de fonds d’actions ont vu leur niveau de frais baisser de 0,3 à 0,4 point sur la même période.

On peut y voir l’effet de la montée en puissance des ETF. Ces fonds indiciels représentent actuellement plus de 18% des encours de la gestion en actions en France. Or, les frais qu’ils appliquent sont particulièrement bas. Selon l’AMF, le coût moyen est ici de 0,36%, contre 1,95% pour les fonds actions gérés de manière active.

Les écarts de tarifs de n’observent d’ailleurs pas qu’au niveau du type de gestion (active ou passive). Les frais varient également selon la catégorie des fonds.

Pour investir dans un fonds d’actions européennes, le coût moyen est de 2%. Le tarif est un peu moins élevé pour les actions françaises (1,9%) et tombe même à moins de 1,5% pour les actions de la zone euro.

Un surcoût éventuel

Les frais moyens observés par l’AMF sont les frais courants. Ils ne prennent pas en compte les commissions de surperformance (facturées lorsque le fonds dépasse son objectif). En 2016, ces commissions supplémentaires ont été de 0,26% en moyenne pour les actions françaises et de 0,16% pour les actions européennes. Ainsi, le total des frais facturés s’est élevé à 2,15% pour les actions françaises et à 2% pour les actions européennes.

Commentaires