ETF sur le Bitcoin, un bon point d’entrée désormais ?

Alternatives Actu 0

Si la valeur du Bitcoin se situe actuellement 57% sous ses plus hauts, en toute logique, les épargnants ayant investi dans des ETF sur le Bitcoin n’ont pas été épargnés. L’occasion peut-être de s’exposer aujourd’hui à la thématique crypto…

Reuters

Le récent sell-off sur le marché des cryptomonnaies a porté un coup dur aux ETF sur le Bitcoin dont on avait beaucoup parlé à l’automne dernier. Le lancement de ces premiers fonds exposés à la crypto de référence était en effet intervenu en pleine euphorie qui a accompagné les records du Bitcoin à presque 69.000 dollars le 9 novembre 2021. Aujourd’hui, le Bitcoin peine à repasser au-dessus de 30.000 dollars en subissant au jour le jour une corrélation devenue très forte aux valeurs technologiques américaines et plus généralement à l’indice Nasdaq. Pour ses détracteurs, le Bitcoin ne fait ainsi que confirmer son statut d’actif purement spéculatif, loin de celui de valeur de réserve ou de valeur refuge que certains ont pu lui prêter.

-56% pour le ProShares Bitcoin Strategy

Si la valeur du Bitcoin se situe actuellement 57% sous ses plus hauts, en toute logique, les épargnants ayant investi dans des ETF sur le Bitcoin n’ont pas été épargnés. Le premier ETF américain sur le Bitcoin lancé en octobre 2021, ProShares Bitcoin Strategy, ne vaut plus que 18 dollars après avoir démarré sa cotation à plus de 40 dollars (-56%). Cet ETF n’investit pas directement en Bitcoin mais sur le marché des contrats futures.

En France, c’est la société de gestion alternative Melanion Capital, basée à Paris, qui avait été la première à lancer un ETF répliquant la performance du Bitcoin. Le Melanion BTC Equities Universe, accessible à tous les épargnants et investisseurs avec son format OPCVM, n’est cependant pas directement investi en cryptomonnaie : il réplique la performance de l’indice Melanion Bitcoin Exposure Index, lui-même composé d’un panier d'actions dont la corrélation avec le prix du Bitcoin se veut d’être maximale. Composé d’une trentaine de participations, ses premières lignes sont notamment constituées d’acteurs majeurs du minage de cryptomonnaies comme le groupe britannique Argo Blockchain ou la société canadienne Bitfarms. D’autres participations sont beaucoup plus indirectes puisqu’on trouve notamment une petite ligne en actions Tesla, le constructeur américain de voitures électriques ayant placé une partie de sa trésorerie en Bitcoins.

-70% pour le Melanion BTC Equities Universe

De 30 euros à son lancement en octobre 2021 à moins de 9 euros aujourd’hui, le Melanion BTC Equities Universe a perdu 70% de sa valeur. Il n’a pour l’instant pas trouvé son public avec un encours à peine supérieur à 2 millions d’euros. Cyril Sabbagh, Managing Director de Melanion Capital à l’origine du lancement de cet ETF, espère pourtant qu’il soit enfin référencé par des CGP ou des acteurs de l’assurance vie souhaitant apporter à leurs clients une diversification vers les cryptomonnaies. A l’occasion d’une conférence en ligne, le dirigeant de Melanion Capital a d’ailleurs souligné mercredi ne pas observer de flux sortants sur l’ETF mais au contraire des flux acheteurs d’épargnants ou investisseurs souhaitant s’exposer à la thématique crypto.

Mouvement de défiance

Cyril Sabbagh est revenu sur la récente déroute des cryptos en rappelant que l’effondrement du stablecoin algorithmique UST et de sa crypto sœur Luna a provoqué une onde de choc sur l’ensemble du marché avec un mouvement de défiance amplifié par la vente de réserves en Bitcoin pour environ 1,5 milliard d’euros. « Il s’agit d’une vraie défiance pour l’univers crypto, pour autant le protocole Bitcoin n’a jamais été remis en cause », a souligné Cyril Sabbagh.

Cyril Sabbagh recommande d’être très vigilant sur les cryptos secondaires mais estime que le point d’entrée sur le Bitcoin est intéressant dans la phase actuelle d’exagération, dès lors qu’on investit avec un horizon de plusieurs années.

Diversification de portefeuille

Melanion Capital prône en effet une détention sur le long terme, en estimant que le Bitcoin doit faire partie d’une diversification de portefeuille pour ses caractéristiques de monnaie décentralisée et de valeur refuge même si ce statut est encore loin d’être admis. « Il ne faut pas regarder le cours au jour le jour mais plutôt observer le potentiel de son utilisation », conclut Cyril Sabbagh. Plus facile à dire qu’à faire pour les épargnants dans les périodes de baisse comme aujourd’hui…

Commentaires