ESG et développement durable : l’Europe en tête du classement selon le rapport ESG 2017

Tendance Actu 0

Alors que la Suède est en tête, la France, forte d’un score ISR de 73,77 sur 100, a légèrement amélioré sa performance par rapport à celle de 2016

Reuters
ESG et développement durable : et la France alors ?

Candriam Investors Group, gestionnaire d’actifs multi-spécialiste européen, publie aujourd'hui pour marquer la semaine de la finance responsable l'édition 2017 de son rapport dédié au développement durable et à l'engagement ESG des principaux pays du monde... Ce rapport a passé au crible 123 pays, dont 35 étaient des économies avancées et 88 des économies émergentes, et les a attribués chacun une note en fonction du potentiel de développement durable à long-terme observé.
 
D’après l’analyse de Candriam en matière d’ESG, 74 pays ont été classés comme faisant partie de l’univers ISR et 49 comme n’en faisant pas partie.  Parmi les 74 pays faisant partie de l’univers ISR, 34 étaient issus d’économies avancées et 40 étaient issus d’économies émergentes.

Suède au top

Selon le nouveau rapport, 5 pays européens occupent le podium du classement, démontrant leur solide engagement envers les valeurs ESG d’ordre environnemental et social. La Suède prend la tête du classement, ayant amélioré son score d’une année à l’autre. Quatre autres pays européens en ont fait de même. Leurs scores indiquent un soutien et une protection du plus haut niveau possible du capital social, humain et naturel, tels qu’ils sont définis par les 17 Objectifs du Développement Durable des Nations Unies (ODD).

Norvège bien placée

La Norvège réalise un score également élevé dans l’ensemble de ces quatre domaines. Son score est légèrement affecté par la dépendance considérable de son économie à l’industrie pétrolière. Cependant, celle-ci est partiellement compensée par l’engagement fort à l’investissement ESG de son fonds souverain, le plus grand au monde. La Suisse arrive en troisième position, réalisant une solide performance dans tous les domaines mais accusant une légère faiblesse en matière de transparence financière.

La France en question

Fort d’un score ISR de 73,77 sur 100, la France a légèrement amélioré sa performance par rapport à celle de 2016 (69,38) pour se positionner dans le deuxième décile... Ses principales forces sont les indicateurs positifs en termes de Capital Humain, Naturel et Social, tandis que son score en Capital Économique reste légèrement inférieur à la moyenne.
 
Ses principaux défis en matière de durabilité sont liés aux fondamentaux économiques - notamment ceux du déficit budgétaire, de la dette publique et de son niveau de compétitivité à l’international – afin d’augmenter son taux d’emploi et de lutter contre le chômage des jeunes et le chômage de longue durée tout en poursuivant la transition énergétique et favorisant les énergies renouvelables.
 
"Au cours des prochaines années, nous nous attendons à une amélioration progressive du score de la France en matière de capital Économique et Social au fur et à mesure, car l'ambitieux programme de réformes du nouveau gouvernement devrait améliorer le climat des affaires, rendre le secteur public plus efficace, relancer l'activité économique et assainir progressivement les finances publiques. À plus long terme, nous anticipons une légère amélioration du Capital Humain de la France grâce à une accélération de la création d'emplois, alors que le Capital Naturel suivra la courbe ascendante mais plus lentement, la priorité du gouvernement étant de redresser l'économie" commente l'établissement.

Pays émergents : les résultats économiques se redressent

Le rapport ESG Candriam a également vu cette année une amélioration des scores économiques dans de nombreux pays émergents – à savoir, l’Inde, la Pologne, le Mexique, l’Indonésie et la Côte d’Ivoire, L’augmentation du poids économique des pays émergents est évidente et si l’on examine les économies émergentes les plus fortes, nous observons en Chine et en Inde une réorientation des politiques publiques en faveur d’une croissance plus verte, alors que le statut quo semble prédominer en Russie et au Brésil.
 
La Chine et l’Inde mettent en place d’ambitieux programmes de développement des énergies renouvelables, conformément aux engagements audacieux pris par ces pays suite à la COP21. Le rapport nous permet également de constater une amélioration dans plusieurs pays africains, dans la mesure où un nombre croissant de ces pays commence à bénéficier des effets de la mondialisation. En Côte d’Ivoire, une amélioration de la gouvernance publique a eu comme conséquence une note plus élevée en matière de durabilité (50,38 en 2017 vs. 14,48 l'année dernière). Au sein de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, le Maroc (53,81 vs. 40,14 en 2016) et la Tunisie (45,52 vs. 41,46) connaissent une amélioration graduelle, à condition qu’ils parviennent à se protéger de l’instabilité politique et de l’insécurité.

Commentaires
Epargne
Analyse0

Epargne retraite : un amendement inutile ?

Les députés ont adopté un dispositif prenant en compte les versements effectués en 2018. Néanmoins, il ne résout en rien le problème posé par l’arrivée du prélèvement à la source en 2019.

Lire la suite
Epargne
Fiche Pratique0

Fonds en euros ou UC : à chacun sa fiscalité !

Bien que soumis aux mêmes taux, ces deux supports d’assurance-vie ne sont pas taxés exactement de la même manière. D’où des performances différentes à l’arrivée.

Lire la suite