Epargne salariale : les Français veulent davantage d'accompagnement

Alternatives Actu 0

Les salariés ont une perception positive des dispositifs d’épargne salariale, qui sont surtout présents dans les grandes entreprises. Mais l'accent doit être mis sur l’accompagnement, par exemple dans le choix des supports d’investissement.

Reuters

Les salariés français ont une perception positive des dispositifs d’épargne salariale, selon une étude réalisée par OpinionWay pour différents organismes dont l’AMF, l’AFG et le Trésor*. Un peu plus de quatre salariés sur dix (43 %) déclarent détenir au moins un dispositif d’épargne salariale. Le plan d’épargne entreprise (PEE) est le plus connu et le plus répandu d'entre eux, devant le plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco) et les actions ou stock-options de son entreprise. Sans surprise, ce sont les grandes entreprises qui sont les mieux dotées : 58 % des salariés de structures de plus de 500 personnes affirment détenir au moins un de ces dispositifs, contre seulement 25 % dans les entreprises de moins de 50 salariés.

Un salarié sur deux a déjà bénéficié d'un de ces dispositifs

Au cours des douze derniers mois, plus de la moitié des salariés (51 %) ont reçu une prime de participation ou d’intéressement ou ont bénéficié d’un abondement. Un taux qui grimpe à 70 % dans les groupes de plus de 500 employés, mais qui descend à 32 % pour les sociétés de 10 à 49 salariés, selon l'enquête. Une majorité de répondants (86 %) voient ce complément d’épargne d’un bon œil, jugeant l’intéressement et la participation comme « très » ou « plutôt intéressants ». De même, 72 % des bénéficiaires de dispositifs d’épargne salariale considèrent ces derniers « faciles à gérer », et 64 % les jugent « rentables ». D’abord perçus comme une épargne à long terme en vue de votre retraite (35 % des répondants), ces dispositifs sont aussi vus comme un capital disponible dans quelques années en cas d'autres types de dépense imprévue (32 %).

Les salariés veulent des démarches simplifiées, plus de clarté et d'accompagnement

Les bénéficiaires souhaiteraient toutefois « davantage d’accompagnement, par exemple dans le choix des supports d’investissement » selon l'étude. Parmi les quelques pistes d’améliorations pour l'épargne salariale : 31 % des salariés aimeraient bénéficier de démarches simplifiées, 28 % davantage de clarté et d’accompagnement, et 25 % d’une meilleure information. A ce titre, la récente instauration du Plan d'épargne retraite (PER) par la loi Pacte gagnerait ainsi à être connue. En effet, seuls 41 % des salariés interrogés sont au courant de ce nouveau produit commercialisé depuis le 1er octobre 2019, et un peu plus d'un tiers (36 %) de la possibilité de déblocage anticipé du PER pour l’achat de la résidence principale.

*Enquête réalisée auprès de 1.002 salariés et travailleurs indépendants (hors fonction publique) travaillant dans une entreprise d’au moins 1 salarié, du 4 au 13 février.

Commentaires (1)
  • readycash
    readycashposté le 06.06.2020 à 12:20

    Et surtout que les fonds gérant l'épargne ne s'en mettent pas pleins les poches avec les droits de gardes frais de gestions et arbitrages……...pour un placement sans risque chez N..... au bout de 5 ans l'épargne est négative !

Epargne
Actu0

L’assurance vie reste en perte de vitesse

Depuis le début de l’année, les cotisations collectées par les sociétés d'assurance s’élèvent à 82,2 milliards d'euros, en baisse de 25% par rapport à la même période en 2019.

Lire la suite
Epargne
Actu0

La collecte nette du livret A semble ralentir

A fin septembre, les encours du Livret A détenu par 55 millions de Français représentaient quand même un nouveau pactole de 324,3 milliards d’euros...

Lire la suite