Epargne retraite : attention à certaines offres de transfert de vos anciens contrats !

Retraite Actu 0

L’ACPR vient de rappeler à l’ordre un acteur de l’assurance pour des communications publicitaires de transferts de contrats d’épargne retraite peu transparentes sur les taux garantis.

iStock

Si votre organisme d’assurance vous propose de transférer vos "vieux" contrats d’assurance retraite complémentaire, assurez-vous consciencieusement de ne pas y perdre au change, notamment en ce qui concerne leur taux de revalorisation garanti !

Une communication insuffisante sur la rente annuelle garantie

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) a en effet indiqué cette semaine qu’elle avait récemment mis en garde l’un de ces acteurs après avoir constaté que ses documents publicitaires visant à promouvoir le transfert de l’épargne vers des contrats de type Madelin ou PERP présentaient « de manière insuffisamment équilibrée les avantages et inconvénients du contrat proposé ».

En l’espèce, l’organisme incriminé – dont l’identité n’a pas été révélée - ne présentait « pas clairement les risques de baisse de la rente annuelle garantie s’y attachant ». Prenez donc le temps de bien comparer le taux garanti, mais également les modalités de liquidation de votre retraite avec les nouveaux contrats proposés, les tables de mortalité, ainsi que les frais de gestion, d’arbitrage, de versement de rentes et autres prélèvements (potentiels frais de conversion en rente ou sur le capital restant à verser…).

Solder les "vieux" contrats

L’effondrement des taux d’intérêt obligataires depuis deux ans a poussé beaucoup d’assureurs à tenter de solder les "vieux" contrats de leurs clients dont les taux garantis, autrefois "modestes", sont devenus onéreux dans le contexte actuel.

« De façon générale, les assurances tentent ainsi d’orienter leurs clients vers des fonds en euros moins rémunérateurs, des unités de compte et avec des garanties allégées pour gagner en solvabilité », prévient Romaric Chalendard, président-fondateur de Castom, cabinet d’analyse financière spécialisé dans les assurances. Dans l’écrasante majorité des cas, « vous aurez tout intérêt à conserver votre ancien contrat au taux d’intérêt plus rémunérateur », explique Romaric Chalendard.

Gare aux frais sur le PER

A noter qu’avec l’arrivée du nouveau Plan d’épargne retraite (PER) les Madelin et PERP ne sont plus commercialisés depuis le 1er octobre 2020. Là encore, dressez un comparatif exhaustif entre vos anciens contrats et le PER si vous êtes tentés de les transférer dans ce niveau dispositif, dont les frais associés peuvent être souvent abusifs.

Ce dernier présente toutefois un certain nombre d’avantages, au premier rang desquels la possibilité de choisir en toute liberté le mode de liquidation de votre retraite (en rente, en capital ou en panachant les deux), mais aussi celle d’une sortie anticipée pour l’achat de votre résidence principale, ce que ne permettent ni le PERP ni le Madelin.

Commentaires