Epargne : les Français restent les plus conservateurs… pour l’instant

Tendance Actu 0

Champions de l’épargne en Europe, les Français sont aussi ceux qui investissent le moins leur épargne. Mais les 18-35 semblent vouloir changer la tendance.

Reuters

Les Français se démarquent dans l’étude mondiale Global Investment Survey que vient de publier Legg Mason. Ils apparaissent en effet comme les champions de l’Epargne en Europe, 30% d’entre eux préférant épargner plutôt que de dépenser leur argent au jour le jour. A titre de comparaison, la moyenne européenne n’est que de 18% et la moyenne mondiale de 17%.

Une approche conservatrice

S’ils se distinguent par leur propension à épargner, nos concitoyens sortent aussi du lot sur la manière de gérer leur épargne puisqu’ils arrivent au dernier rang mondial en matière d’investissement. Dans 56% des cas, ils ont décidé de ne pas placer leur épargne, contre des proportions de 39% dans le monde et de 43% en Europe.

Les Français reconnaissent d’ailleurs être « conservateurs » face au risque (dans la moitié des cas), voire « très conservateurs » (dans un cas sur trois). Refroidis par la crise de 2008, ils se montrent moins ambitieux que les autres sondés cherchant avant tout à assurer la continuité de leur niveau de vie pour leur arrivée à la retraite.

Liquidités et immobilier

Sans grande surprise, les épargnants locaux privilégient donc les liquidités (26% de l’épargne) et l’immobilier (26% également). La part d’investissement immobilier atteint d’ailleurs en France un record mondial (la moyenne n’est que de 13% à l’échelle de la planète). Les dernières statistiques de la Banque de France ont également montré cette recherche de sécurité.

La France arrive aussi largement en tête lorsqu’il s’agit de privilégier les investissements domestiques, qui représentent 88% des montants placés. Dans le monde, seule la Chine fait mieux.

Les millenials prêts à changer la donne

Si les épargnants français ne semblent pas pour l’heure prêts à adopter des positions offensives, la tendance pourrait toutefois changer à l’avenir avec les nouvelles générations : 48% des millenials français (18-35 ans) se disent disposés à prendre plus de risques avec leur épargne.

Commentaires
Epargne
Analyse0

Epargne retraite : un amendement inutile ?

Les députés ont adopté un dispositif prenant en compte les versements effectués en 2018. Néanmoins, il ne résout en rien le problème posé par l’arrivée du prélèvement à la source en 2019.

Lire la suite
Epargne
Fiche Pratique0

Fonds en euros ou UC : à chacun sa fiscalité !

Bien que soumis aux mêmes taux, ces deux supports d’assurance-vie ne sont pas taxés exactement de la même manière. D’où des performances différentes à l’arrivée.

Lire la suite