Epargne : bientôt un fonds tricolore pour les particuliers

Alternatives Actu 0

C’est ce que souhaite Bruno Le Maire afin de permettre aux épargnants de soutenir les entreprises locales. Le produit sera de surcroît éligible au PEA.

Reuters

Depuis plusieurs mois, Bercy multiplie les initiatives pour convaincre les particuliers d’investir au capital des entreprises françaises, notamment via la loi Pacte. Et ce jeudi, le ministre de l’Economie vient d’évoquer une nouvelle idée.

Dans un entretien au Figaro, Bruno Le Maire indique avoir demandé au directeur général de Bpifrance de travailler sur « un produit financier » permettant aux épargnants d’investir dans le capital des entreprises locales, notamment les PME.

Un fonds labellisé

Concrètement, l’objectif affiché est donc de créer un fonds regroupant des entreprises sélectionnées par Bpifrance et dans lequel les particuliers pourront placer leurs économies.

« Placer son argent au bénéfice de l’économie française », profiter de « l’expertise de Bpifrance sur le tissu économique français »… Le discours de Bruno Le Maire laisse clairement entrevoir que le projet fera appel à la fibre patriotique des épargnants en mettant en avant le statut d’établissement public de Bpifrance. Une sorte de label tricolore à même de rassurer des épargnants peu enclins à investir dans des actions.

Eligible au PEA

Bruno Le Maire n’en oublie pas pour autant que les épargnants sont aussi intéressés par l’environnement fiscal de leur épargne. Ainsi, le ministre de l’Economie souligne que ce produit pourra être logé dans un PEA et bénéficier de la fiscalité avantageuse de ce support.

Reste à savoir si ce produit sera également proposé par les assureurs dans le cadre de contrats d’assurance-vie. Car les Français sont bien plus attirés par l’assurance-vie que par le PEA, y compris pour les investissements dits « à risque ». A titre de comparaison, les encours du PEA s’élèvent à 93 milliards d’euros et ceux de l’assurance-vie à 346 milliards d’euros pour la seule partie investie en unités de compte.

Commentaires (3)
  • christophemarzena
    christophemarzenaposté le 28.03.2019 à 13:29

    Hallucinant !
    Le Maire n’a honte de rien, quand on sait les MILLIARDS d’euros que la BPI a gaspillé depuis des années dans des investissements calamiteux : CGG, Vallourec, etc ...
    Et il faudrait couler un peu plus les français en leur disant d’investir là-dedans, alors que leurs impôts augmentent déjà pour boucher les précédents trous de la BPI ?
    Quelle impudeur ...

  • Stalheimer
    Stalheimerposté le 28.03.2019 à 13:06

    Mais oui investissons dans des PME matraquées fiscalement par l’etat... au particulier l’investissement, à l’etat le benefice.

  • john-mev
    john-mevposté le 28.03.2019 à 12:59

    Après avoir passé des décennies à matraquer les actionnaires, à supprimer l'avoir fiscal, à augmenter les impôts, on finit par s'apercevoir que les grandes entreprises sont aux mains des étrangers et que l'économie s'effiloche ?
    Bravo la perspicacité!

Epargne
Fiche Pratique0

PEA : quel taux retenir pour les prélèvements sociaux ?

Tous les gains d’un PEA ne sont pas soumis au taux de prélèvement actuel de 17,2%. Des taux plus anciens peuvent s’appliquer selon la date d’ouverture et de réalisation des gains. Décryptage…

Lire la suite