En août, les Français ont boudé l'assurance vie

Assurance-Vie Actu 0

Contre-performance le mois dernier pour ces placements, qui ont été concurrencés par un livret A devenu plus rémunérateur que les fonds en euros.

Creative Commons / Ken Teegardin

L’été 2022 n’aura pas été mémorable pour l’assurance vie. La période marque même une contreperformance inédite depuis près de deux ans : après un petit ralentissement aux mois de juin et juillet, avec respectivement +600M€ et +800M€ de collecte nette, celle-ci a plongé en territoire négative en aout, enregistrant une baisse de 700M€, soit 1,5 milliard d’euros de moins qu’à la même période l’année dernière.

Une collecte négative inédite depuis deux ans

Sans surprise, c’est surtout la collecte nette sur les fonds en euros qui a calé, alors que celle sur les unités de compte – qui en dépit des turbulences des marchés financiers, a progressé de 1,1 milliard d’euros. En brut, les cotisations en UC représentent 40% de la totalité des versements, dans la tendance observée ces derniers mois (celles-ci se sont élevées à 39% sur l’année 2021).

Les placements en assurance vie n’avaient pas enregistré de collecte négative depuis septembre 2020, et ces résultats tranchent bien sûr avec celle des livrets A, qui a pour sa part signé un record historique pour un mois d’août, portée par la hausse de sa rémunération, passée à 2%.

Si l’ensemble du tableau est loin d’être inquiétant (l’assurance vie signe dans son ensemble un bon premier semestre, avec une collecte positive de plus de 12 Md€ entre janvier et août), force est de constater que ces supports se sont essoufflés significativement ces trois derniers mois.

La concurrence des Livret A

Selon Franck Le Vallois, directeur général de France Assureurs, ce ralentissement s’explique principalement par le contexte économique actuel dégradé, qui invite les épargnants à l’attentisme et à la prudence. La période estivale, également, est traditionnellement moins dynamique pour l’assurance vie, a-t-il souligné ce matin lors de la présentation de ces chiffres à la presse, mais cet argument peine à tenir, car la collecte estivale 2022 reste bien en deçà de celle de l’été 2021.

M. Levallois reconnaît que « la hausse du taux du Livret A a pu créer un appel d’air ». Les deux produits d’épargne ont beau être différents (liquidités défiscalisées mais plafonnées à 22.950€ pour le premier, placement de long terme à objectif patrimonial pour le second), la faible rémunération des fonds en euros – poche la plus comparable aux livrets – en l’état bien inférieure à celle de l’épargne réglementée – peine à la concurrencer dans une période où les Français – en particulier les plus modestes – sont accablés par une exceptionnelle hausse générale des prix.

Commentaires
Epargne
Actu0

Octobre rouge pour l'assurance vie

Stagnante depuis plusieurs mois, la collecte nette des contrats d'assurance vie est ressortie négative en octobre. Les flux placés sur les fonds en euros ont continué de reculer.

Lire la suite