En 2017, les Français ont préféré le Livret A à l’assurance-vie

Tendance Actu 0

L’an dernier la collecte de l’assurance-vie a été inférieure de 40% à celle du Livret. Elle a de surcroît reculé de près de 60% par rapport à 2016

Reuters

2017 restera une petite année pour l’assurance-vie. Elle a certes attiré une collecte nette de 7,2 milliards d’euros l’an passé selon la FFA. Mais ces flux s’avèrent bien inférieurs à ceux de 2016 (17,3 milliards d’euros) et surtout l’assurance-vie a été largement distancée par le Livret A et le LDDS qui ont capté 12,4 milliards d’euros en douze mois.

Une année en deux temps

Comme le confirment les chiffres (de la CDC pour les livrets et de la FFA pour l’assurance-vie), l’année 2017 s’est clairement déroulée en deux temps.

Rendus prudents par la perspective de l’élection présidentielle puis de la réforme fiscale, les Français ont privilégié les livrets entre janvier et août, en dépit de leur faible rémunération. Sur ces huit mois, leur collecte a culminé à 14,6 milliards d’euros. Certainement pénalisée par sa moindre liquidité, l’assurance-vie a dû sur la période se contenter de flux nets trois moins élevés (5 milliards d’euros).

A partir de septembre, y voyant plus clair dans les intentions de la majorité, les épargnants ont en revanche abandonné le Livret A et le LDDS, retirant de ces produits 2,2 milliards d’euros.

A l’inverse, l’assurance-vie est restée dans le vert. Mais les fonds attirés sur ces quatre mois (2,2 milliards d’euros) ont été bien trop faibles pour inverser la tendance annuelle.

Une fin d’année au point mort

Il est d’ailleurs intéressant de noter qu’entre septembre et décembre, la collecte cumulée de l’assurance-vie, du Livret A et du LDDS a été nulle. Deux hypothèses peuvent alors être formulées. Soit les épargnants ont logé leur épargne ailleurs (par exemple sur des comptes courants). Soit ils n’ont pas été en capacité d’épargner sur la période. Il faudra attendre la publication prochaine des statistiques complètes de l’épargne pour le quatrième trimestre (par la Banque de France) pour le savoir.

Commentaires (1)
  • theplayer
    theplayerposté le 02.02.2018 à 09:54

    L'assurance vie ne rapporte plus grand chose et les droits d'entrées sont prohibitifs par rapport à ce que cela rapporte !! En moyenne 2 ans de placement pour couvrir les frais !!! Il ne faut donc pas s'étonner.

Epargne
Actu0

De nouvelles pistes pour investir dans l’immobilier sans IFI

Spécialisée dans la transformation d’actifs urbains obsolètes telles que des friches industrielles ou d’anciens immeubles de bureaux, Novaxia propose des fonds destinés à la valorisation d’actifs immobiliers qui ne sont pas imposés à l’IFI.

Lire la suite