Donations, successions : un foyer reçoit en moyenne 135.400 euros

Tendance Actu 0

Les chiffres de l’Insee montrent par ailleurs que 45% des ménages déclarent avoir bénéficié d’une transmission. Une proportion bien plus élevée que chez nos voisins.

Reuters

Près d’un ménage sur deux a déjà été bénéficiaire d’une succession ou d’une donation. Selon l’Insee, la proportion est exactement de 45%. Ce chiffre place donc les Français loin devant leurs voisins allemands (27%), italiens (32%) ou espagnols (33%).

Des montants moins élevés qu’ailleurs

Si les transmissions sont fréquentes en France, leur montant est en revanche plus limité qu’ailleurs. Le transfert moyen est de 135.400 euros alors qu’il est de 186.300 euros en Allemagne et approche même des 300.000 euros en Allemagne.

Dans le détail, un héritage moyen s’élève à 120.800 euros dans l’Hexagone et une donation moyenne à 118.600 euros.

De fortes disparités

L’Insee ne donne pas la ventilation de ces transmissions. Néanmoins, un élément permet d’affirmer qu’il y a en la matière de fortes disparités.

Alors que la transmission moyenne (héritage et/ou donation) est de 135.400 euros, la médiane n’est que de 41.100 euros. Concrètement, cela signifie que parmi les bénéficiaires, un ménage sur deux a reçu moins de 41.100 euros. La moyenne est quant à elle tirée vers le haut par les grosses transmissions.

L’immobilier minoritaire en France

D’une manière générale, les biens reçus représentent en France 20% du patrimoine total des bénéficiaires. La proportion est la même en Allemagne mais passe à 25% en Espagne et à 40% en Italie.

La composition des transmissions fait également apparaître de nettes différences entre la France et les pays voisins. Du fait de la forte proportion de propriétaires en Italie et en Espagne, le logement compte pour 86% et 63% des transmissions dans ces pays. En France, c’est en revanche sous forme de sommes d’argent que se réalise la plupart des transmissions (64%), l’immobilier ne comptant que pour 37%.

Il faut toutefois noter que si les Français transmettent surtout des sommes d’argent, ces fonds jouent un rôle essentiel dans les acquisitions immobilières. Une autre partie de l’étude de l’Insee montre en effet que le fait de recevoir une donation accroît de 20 points la probabilité de devenir propriétaire.

Quel âge ?

Parmi les personnes qui ont déclaré avoir déjà bénéficié d’une transmission, les Français sont en moyenne âgés de 57 ans. Un chiffre qui place la France entre l’Allemagne (54 ans) et l’Espagne (58 ans). Il est aussi à noter qu’en France, le premier héritage est perçu en moyenne à 44 ans et la première donation à 36 ans.

Commentaires
Epargne
Actu0

CGP : un maillage territorial très inégal

La France compte en moyenne 1 cabinet de conseil en gestion de patrimoine pour 20.100 habitants. Mais ce taux varie de 1 pour 3.400 dans Paris à 1 pour 200.000 dans certains départements.

Lire la suite