Des pistes de défiscalisation à exploiter d’ici la fin de l’année

Tendance Actu 0

Les FCPI Vatel Capital ont enregistré un net rebond de leurs valorisations malgré la crise sanitaire…

Reuters

La fin d’année approchant, certains épargnants souhaitent investir dans des supports permettant de réduire leur impôt sur le revenu de 2021. Les FCPI (fonds communs de placement dans l’innovation) sont un bon moyen de défiscaliser puisqu’ils permettent jusqu’au 31 décembre de bénéficier de 25% de réduction d’impôt sur le montant de sa souscription, dans la limite d’un montant souscrit de 12.000 euros pour un célibataire et de 24.000 euros pour un couple.

Voir au-delà de l’avantage fiscal

Le choix des FCPI dans lesquels investir n’est jamais évident car il faut bien sûr regarder au-delà de l’avantage fiscal à la souscription, ces fonds étant par nature risqués et l’investissement bloqué sur plusieurs années (6 ans minimum). Depuis le début de la crise sanitaire, il est par ailleurs difficile de se faire une idée de la performance des sociétés logées dans ces fonds, généralement des petites ou moyennes entreprises non cotées.

Crise sanitaire

La société de gestion Vatel Capital vient à ce sujet de faire passer un message rassurant en indiquant avoir enregistré un net rebond des valorisations de ses FCPI au cours des huit derniers mois. Entre mars et septembre 2020, les FCPI Dividendes Plus 3, 4, 6, et 7 ont ainsi affiché des progressions comprises entre 12,5% et 50%, hors avantage fiscal. Ces FCPI Dividendes Plus ont pour objectif d’être investis à hauteur de 100% dans des petites et moyennes entreprises innovantes françaises, sélectionnées notamment suivant des critères de maturité, de rentabilité, de potentiel de développement et sur leur capacité à verser des dividendes. Parmi les secteurs d’activité susceptibles d’être privilégiés, on peut citer l’industrie innovante (énergie, secteur naval, matériaux), la santé et le numérique.

Dividendes Plus 8

Au global, l’ensemble des FCPI en cours de gestion présentent des performances positives, hors avantage fiscal, tout comme 7 des 8 FCPI remboursés par Vatel Capital depuis sa création.

Vatel Capital propose actuellement le FCPI Dividendes Plus 8. Ouvert à la souscription jusqu’au 31 décembre 2020, il ouvre droit à une réduction d’impôt sur le revenu de 25% en contrepartie d’un risque de perte en capital et d’une durée de blocage de 6 ans maximum, soit au plus tard le 31 décembre 2026. La souscription minimale est de 1.000 €. Le taux de frais annuels de gestion et de fonctionnement se situe à 2,5%.

Commentaires (2)
  • Sebino
    Sebinoposté le 26.11.2020 à 07:25

    Je croyais que c était un article sur les FCPI, c est en fait une publicité rappelant ceux qui ont progressé avec des croissances à 2 chiffres.
    Bien, je crois avoir des exemples inverses à proposer. Précautions à ceux qui lisent un tel article avant de se jeter dans la gueule du loup...il y aura toujours la réduction d impôts...

  • crilou
    crilouposté le 25.11.2020 à 10:24

    On ne parle pas de dividendes plus N5!

Epargne
Actu0

La cagnotte Covid se dégonfle très lentement

Les économistes de BPCE estiment que le taux d’épargne devrait se tasser à 19,2% du revenu disponible en 2021 après le niveau record de 21,3% en 2020 et à comparer à 14,9% en 2019.

Lire la suite