Crowdfunding immobilier : l’essor se confirme mais les retards de remboursement augmentent

Alternatives Actu 0

Au 30 juin 2018, sur les 221 projets arrivés à échéance contractuelle depuis 2012, 196 projets ont été remboursés mais 25 projets étaient toujours en attente de remboursement...

Wiseed

Le crowdfunding immobilier confirme son essor en France. Après un peu plus de 100 millions d’euros de financements l’an dernier (+83%), ce sont 62 millions d’euros qui ont été collectés sur le premier semestre 2018 (+72% sur un an) au travers de 126 projets, d’après le baromètre réalisé par le site HelloCrowdfunding et Fundimmo auprès de 23 plateformes.

Forte hausse des remboursements

Un baromètre qui montre aussi et surtout des remboursements en forte hausse : 19 millions d’euros contre 9 millions au premier semestre 2017 avec un rendement annuel brut de 9,7% en moyenne, sachant que 33 millions d’euros ont déjà été remboursés au total l’an dernier. La durée moyenne du placement dépasse désormais 1 an et demi (19 mois). A noter que 99% des projets sont désormais proposés sois formes d’obligations, les montages en actions retenus il y a quelques années ayant peu à peu disparu.

Retards de remboursement

Parce que tous les projets ne se déroulent pas toujours sans problèmes (2017 aura connu les premiers défauts de remboursement avec la mise en redressement judiciaire du promoteur Terlat qui avait collecté des fonds pour plusieurs programmes sur deux plateformes), HelloCrowdfunding publie désormais un taux de retard. Il s’agit de projets qui ont déjà épuisé leur délai de prorogation de remboursement (généralement 6 mois supplémentaires).

Au 30 juin 2018, sur les 221 projets arrivés à échéance contractuelle depuis 2012, 196 projets ont été remboursés mais 25 projets étaient toujours en attente de remboursement. Cela permet ainsi de calculer un taux de retard de 11,3%. Ces 25 projets et promoteurs connaissent donc des difficultés, mais HelloCrowdfunding rappelle que cela ne signifie pas nécessairement qu'une perte sera constatée.

Attention à la course à la collecte

Comme le rappelait HelloCrowdfunding en début d’année, si l'intérêt grandissant des investisseurs pour la promotion immobilière est très clair, la problématique des plateformes est aujourd’hui de trouver toujours plus de projets de qualité, sans faire courir de risques démesurés aux investisseurs. Or certaines plateformes se sont lancées dans une course à la taille avec des projets qui ne semblent pas toujours réellement maîtrisés, notamment car ils sont initiés par de très petits promoteurs ou des marchands de bien. Le rendement est généralement plus élevé sur ces projets mais le risque est certainement démultiplié.

A SAVOIR

Depuis le 1er janvier 2018 les revenus issus du crowdfunding immobilier, lorsqu’il s’agit d’obligations, bénéficient de la flat tax. Ils sont taxés à un taux unique de 30%, ce qui permet une meilleure rentabilité à ceux qui sont imposés dans les tranches les plus hautes (à partir de 30%). Un taux brut de 10% donnera donc une rentabilité nette de 7%.

Commentaires
Epargne
Fiche Pratique0

La tontine, une solution de prévoyance méconnue

Créée au XVIIème siècle, elle permet aux épargnants de récupérer un capital à une date donnée en cas de survie. Une véritable assurance-vie en quelques sortes. Explications…

Lire la suite