Crowdfunding immobilier : des rentabilités au rendez-vous malgré quelques aléas

Alternatives Actu 0

Les remboursements confirment cependant que toutes les opérations ne se passent pas comme prévu. Retards dans les travaux ou difficultés de commercialisation font partie des aléas mais restent le plus souvent sans conséquences pour les investisseurs…

Reuters

La plateforme de crowdfunding immobilier Wiseed vient de confirmer plusieurs sorties positives cet été. Les épargnants ayant investi en août 2015 dans le financement d’un programme d’une vingtaine de logements près de Bordeaux, viennent par exemple d’être remboursés avec un rendement de 10%.

Des rendements bruts proches de 10%

Depuis 2011, Wiseed a financé plus de 60 projets immobiliers, contribuant à la construction de plus de 2.200 logements en France. La plateforme a remboursé au total 8 projets immobiliers cette année et 11 depuis ses débuts, ce qui représente plus de 4 millions d’euros. Le taux de rendement moyen annuel de ces programmes dépasse 9%, pour une durée d’investissement moyenne de 14,3 mois.

Wiseed se félicite d’ailleurs d’être la plateforme ayant remboursé le plus grand nombre de projets en France. Son concurrent direct, Anaxago, n’est pas loin avec 8 opérations immobilières remboursées dont 6 cette année, pour un montant proche de 2 millions d’euros et une rentabilité moyenne approchant les 10%.

Retards dans les travaux

Les premiers enseignements de ces remboursements confirment cependant que toutes les opérations ne se passent pas comme prévu initialement. Retards dans les travaux ou difficultés de commercialisation font partie des aléas courants mais restent le plus souvent sans conséquences pour les investisseurs. C’était le cas par exemple pour la construction du siège régional d’Albi pour ERDF (immobilier d’entreprise), proposée par Wiseed en octobre 2014. Le projet a connu 2 mois de retard suite au ralentissement des cadences d’exécution liées aux fortes intempéries hivernales. Pour autant, l’opération a été commercialisée à 100% et a pu être remboursée au taux annoncé de 9% par an après 23 mois.

Sélection

Même si les plateformes de crowdfunding opèrent généralement une sélection assez drastique des projets qu’elles proposent à la collecte, cet exemple montre que l’épargnant ne doit pas hésiter à faire ses propres vérifications. On ne peut que conseiller d’être vigilant sur le background des promoteurs, sur les prix de vente pratiqués ou sur la marge des programmes qui doit pouvoir absorber des coûts supplémentaires liés aux travaux ou à la commercialisation. Au niveau de la commercialisation d’une résidence, il n’est pas rare en effet de constater des réservations rapides sur les petits appartements (T1, T2) ou les étages élevés et de voir les promoteurs rencontrer des difficultés pour vendre les grands appartements ou les pieds d’immeuble. En cas de difficultés, ils seront forcés de baisser les prix, d’investir en communication et/ou de mieux rémunérer leurs réseaux de commercialisation. Dans tous les cas, cela aura un impact sur la rentabilité du projet.

Commentaires (2)
  • JP 9999
    JP 9999posté le 17.10.2016 à 14:16

    effectivement il faut être vigilant sur les conditions proposées et celles dans le cadre du remboursement
    y a t il des soucis sur les projets présentés par anaxago ?

    a vous lire

  • Jean-Baptiste LYMO
    Jean-Baptiste LYMOposté le 14.09.2016 à 17:38

    L'investisseur avisé aura intérêt à vérifier non pas les sommes remboursées uniquement, mais le ratio entre sommes remboursées et sommes collectées (par exemple sur hellocrowdfunding.com). La meilleure plateforme étant celle qui rembourse avec la meilleure régularité.