Crowdfunding : 9 plates-formes déjà agréées

Alternatives Actu 0

Les professionnels du financement participatif doivent désormais être immatriculés auprès de l’Orias, qu’ils proposent des prêts ou des investissements en titres

Reuters

Depuis le 1er octobre, les règles ont changé pour le financement participatif. En marge des modifications techniques apportées au cadre du crowdfunding (obligation d’information, montant des prêts...), la nouvelle réglementation impose aussi aux professionnels du secteur d’être inscrit dans un registre tenu par l’Orias (comme les assureurs ou encore les conseillers en investissements financiers).

Ce fichier consultable en ligne permet au public de vérifier si une plate-forme bénéficie bien d’un agrément pour exercer son activité. L’Orias vient justement de faire un point sur les premiers enregistrements effectués.

Conseillers en investissements participatifs (CIP)

Quatre entités sont d’ores et déjà autorisées à exercer sous le statut de CIP : Anaxago, Lumo, Sowefund et Wiseed. Ce statut permet aux sociétés concernées de proposer des investissements en titres (actions et obligations). Les plates-formes souhaitant proposer des investissements en titres peuvent aussi opter pour le statut de prestataire de services d’investissements délivré par l’ACPR (le régulateur de la banque et de l’assurance).

Intermédiaires en financements participatifs (IFP)

Concernant les intermédiaires proposant des prêts participatifs, l’Orias indique avoir enregistré 5 entreprises sous le statut d’IFP : CFP, credit.fr, Lendopolis, Givemedolz et Primus finance. Certaines de ces entreprises n’ont toutefois pas encore lancé leurs offres commerciales.

L’Orias précise enfin que d’autres dossiers sont en cours d’examen.

Commentaires
Epargne
Analyse0

La crise sanitaire, cure de jouvence de la bourse parisienne

Une nouvelle génération d'investisseurs est arrivée sur les marchés avec le krach boursier de mars 2020. Apanage des neo-brokers, cette jeune clientèle est davantage attirée par le risque et les produits financiers complexes.

Lire la suite