Comparatif : Livret A ou livret bancaire ordinaire ?

Livrets Actu 0

L’Argent & Vous passe en revue les avantages et inconvénients de chaque support. Un match qui tourne plutôt à l’avantage du Livret A actuellement

Boursier.com

Quelles différences y a-t-il entre un livret bancaire ordinaire et un Livret A ? La question peut se poser au moment de se constituer une épargne de précaution.

Souplesse : match nul

Hormis un dépôt minimal au départ (relativement modeste), Livret A et livrets bancaires ordinaires n’imposent aucun versement régulier. L’épargnant est également libre de retirer ses fonds quand il le souhaite. Sur ce plan, les deux produits sont donc relativement proches. La principale différence tient au fait qu’il est possible d’avoir des livrets ordinaires dans plusieurs banques alors qu’une personne ne peut détenir qu’un seul Livret A.

Frais : match nul

Là encore, impossible de départager le Livret A et les livrets ordinaires puisque dans les deux cas, aucun frais n’est facturé.

Rémunération : avantage Livret A

Certes, le Livret A ne sert actuellement que 0,75%. Mais cela reste supérieur à ce que propose la majorité des livrets bancaires ordinaires, même en intégrant les taux promotionnels.

Selon notre dernier relevé effectué sur 11 produits du marché, les meilleurs livrets bancaires laissent espérer 1% de rendement sur 12 mois. En tenant compte de la fiscalité (30% avec le PFU), le potentiel de rendement net ne dépasse pas 0,7% sur un an et tombe même à 0,07% pour les produits les moins compétitifs.

Le Livret A garde donc ici une petite longueur d’avance, d’autant qu’il ne supporte aucune fiscalité.

Plafonds : avantage livrets bancaires

C’est ici que le Livret A trouve sa limite. De fait, les versements sont plafonnés à 22.950 euros. Du côté des livrets ordinaires, les possibilités sont plus vastes, certains permettant de déposer plusieurs millions d’euros.

Exemple

Pour des besoins limités à court terme, le Livret A demeure clairement la solution la plus simple et la plus rémunératrice (toutes proportions gardées). Le seul véritable argument que peuvent actuellement faire valoir les livrets bancaires concerne les plafonds de dépôt. Ils peuvent notamment intéresser les personnes voulant mettre de côté une grosse somme d’argent dans l’attente d’un projet (par exemple suite à une vente immobilière). Leurs taux ne sont guères généreux. Mais cette solution reste préférable à un dépôt sur un compte non rémunéré.

Commentaires
Epargne
Fiche Pratique0

Assurance-vie : quid en cas de divorce ?

Selon la manière dont a été alimenté le contrat, le divorce peut conduire à un partage de sa valeur même s’il a été ouvert par un seul des deux conjoints

Lire la suite