Comment est calculé le taux du Livret A ?

Livrets Actu 0

Deux fois par an, la Banque de France applique une formule qui fait intervenir les taux courts mais aussi l'inflation

Reuters

Depuis février 2008, une formule permet de déterminer le taux du Livret A et par conséquent le taux d’autres produits réglementés liés au Livret A. L’ajustement des taux peut avoir lieu deux fois par an (15 janvier et 15 juillet) pour une application en début de mois suivant. Pour l’épargnant, la formule appliquée par la Banque de France peut toutefois apparaître complexe, d’autant que deux calculs différents sont utilisés.

La formule de calcul par rapport aux taux courts

Cette formule, la plus ardue, tient compte de l’inflation sur 12 mois (hors tabac) mais aussi des taux à 3 mois (Euribor) et des taux au jour le jour (Eonia).

Un premier calcul consiste à déterminer la somme des deux taux de référence (Euribor et Eonia en moyenne mensuelle) et à diviser ce chiffre par deux.

Ensuite, la Banque de France calcule la moyenne entre le résultat obtenu et l’inflation à douze mois.

La formule de calcul par rapport à l’inflation

La seconde méthode ne tient compte que de l’inflation. Elle est beaucoup plus simple à appréhender puisque le principe consiste à ajouter 0,25% à l’inflation des douze derniers mois (hors tabac).

Comparaison

La Banque de France compare ensuite les résultats obtenus par les deux méthodes et retient le chiffre le plus élevé des deux. Il lui suffit alors d’arrondir le résultat au quart de point le plus proche pour obtenir le taux du Livret A.

En période de taux bas (comme à l’heure actuelle), c’est naturellement la formule liée à l’inflation qui prime.

Exceptions

Si la formule débouche en théorie sur une application automatique du taux obtenu, le gouverneur de la Banque de France peut toutefois proposer au ministre de l’Economie de déroger à la règle pour circonstances exceptionnelles.

Cela a notamment été le cas en janvier 2013. Avec une inflation de 1,2% à fin décembre, le taux du Livret A aurait en théorie dû être fixé à 1,5% (1,2% + 0,25%, arrondi au quart de point le plus proche). Toutefois il a été décidé de ne pas aller en dessous de 1,75%.

Exemple

Supposons un Eonia à 0,08%, un Euribor 3 mois à 0,21% et une inflation de 1,8%. L’application de la première formule (avec les taux courts) donne un résultat de 0,97% tandis que la seconde formule débouche sur un chiffre de 2,05% (inflation + 0,25%).

Dans ce cas, c’est donc la seconde formule qui doit s’appliquer pour donner un taux théorique de 2% après arrondi.

Commentaires