Bercy maintient le taux du Livret A mais rabote celui du PEL

Tendance Actu 0

Le taux du Livret restera à 0,75% en février prochain. Celui du PEL passera en revanche de 2% à 1,5%. Mais cela ne concernera que les nouveaux plans

Reuters

Le taux du Livret A ne baissera pas en février. Au vu de l’inflation à fin décembre, il aurait en théorie dû passer de 0,75% à 0,50%. Mais une fois de plus, Bercy a choisi de suivre les recommandations de la Banque de France et de déroger à la règle.

Le Livret A continuera donc à servir 0,75% le mois prochain. Cette décision a été motivée par le retour attendu de l’inflation en cours d’année. Rappelons que le gouvernement vise une hausse des prix de 1% cette année.

Rapprocher le PEL de la réalité des marchés

Le PEL ne va en revanche pas bénéficier de la clémence de l’exécutif. Comme l’a indiqué le ministère des Finances, son taux plancher va passer de 2% à 1,5% en février. En dépit d’un précédent coup de rabot il y a un an, le gouverneur de la Banque de France avait au préalable fait état de la déconnexion entre le rendement du PEL et la réalité des marchés.

Il est vrai que le taux plancher offre au PEL un soutien totalement artificiel. En appliquant sa véritable formule de calcul, le PEL ne devrait servir à l’heure actuelle que 0,50%.

Pas d’inquiétude à avoir pour les anciens plans

Rappelons de surcroît que cette décision ne concernera que les PEL ouverts après février 2016. Le taux d’un PEL est en effet garanti pour toute sa durée de vie. Ainsi ceux qui ont mis en route leur PEL depuis février dernier continueront à toucher 2% bruts (soit 1,69% après prélèvements) et ceux dont le plan est antérieur à février 2015 percevront encore 2,5% (2,11% nets).

Pour les nouveaux plans, la rémunération sera nettement moins attractive. Le taux de 1,5% offrira à peine 1,27% net une fois déduits les prélèvements sociaux à 15,5%. Bref, il est plus que jamais utile de conserver son ancien PEL. Les épargnants qui n’en disposent pas auront même intérêt à en ouvrir un avant février pour profiter d’un taux brut de 2%.

Commentaires (1)