Assurance-vie : votre fonds en euros aura-t-il servi plus de 1,19% en 2017 ?

Assurance-Vie Actu 0

Il s’agit du seuil à partir duquel le capital placé aura été protégé de l’inflation.

Reuters

Les fonds en euros devraient en moyenne avoir rapporté 1,5% en 2017. Le chiffre fait consensus. Mais il s’agit d’une moyenne et bien entendu tous les fonds n’auront pas atteint ce niveau.

Plutôt que de se focaliser sur la moyenne du marché, les détenteurs de contrats auront d’ailleurs surtout intérêt à comparer le rendement de leur fonds à un autre repère : le point d’équilibre entre rendement réel négatif et rendement réel positif.

S’il n’est pas en mesure d’offrir des performances élevées, un placement doit au minimum protéger le capital de l’inflation. Pour le vérifier, il suffit de calculer le rendement net d’inflation (le rendement réel). S’il est positif, alors le capital a gagné de la valeur.

Inflation et prélèvements sociaux

En 2017, l’inflation moyenne a été de 1%. Mais il faut aussi tenir compte des prélèvements sociaux (au taux de 15,5%) car les rendements annoncés par les assureurs sont bruts de prélèvements sociaux.

Ainsi, il apparaît que le point d’équilibre pour 2017 se situe à 1,19%. Au-dessus de ce chiffre, le capital placé aura gagné de la valeur (c’est-à-dire du pouvoir d’achat). En dessous de 1,19% de rendement brut, le capital se sera érodé.

Et pour 2018 ?

En 2018, il faudra compter avec une inflation un peu plus élevée : le gouvernement prévoit 1,1%. Quant aux prélèvements sociaux, ils sont passés à 17,2% depuis le 1er janvier. Il faudra donc que les fonds en euros servent 1,33% brut cette année pour contrer les seuls effets de l’inflation.

Pour mémoire, il s’agit peu ou prou de la moyenne attendue par les experts pour l’ensemble du marché.

Commentaires
Epargne
Analyse0

Assurance-vie : les contradictions du gouvernement

L’exécutif veut favoriser les détentions longues en modulant les garanties. Pourtant, la dernière réforme fiscale a complètement gommé la dégressivité de l’impôt dans le temps.

Lire la suite