Assurance-vie : un millésime 2018 difficile pour les fonds en euros dynamiques

Assurance-Vie Actu 0

Selon Good Value for Money, du fait des secousses sur les marchés, leur rendement moyen n’a été que de 1,19%. Soit 0,4 point de moins que le score des fonds en euros classiques.

Creative Commons / Ken Teegardin

Offrir la même garantie sur le capital que les fonds en euros tout en laissant espérer une performance un peu plus soutenue. Telle est la promesse faite par les fonds en euros dynamiques. Toutefois, ces fonds ne sont pas systématiquement gagnants.

1 point de moins en un an

2018 l’a une nouvelle fois prouvé. Selon Good Value for Money (GVfM), seuls 4 de ces fonds ont dépassé les 2% de rendement l’an passé et beaucoup ont servi moins de 0,6%. Conséquence, ce segment a dégagé une performance moyenne de 1,19%, inférieure de 0,4 point à celle des fonds en euros classiques.

En un an, les fonds en euros dynamiques ont perdu 1 point de rendement. Un trou d’air qui n’a rien d’étonnant. Les fonds en euros dynamiques sont bien plus exposés aux actifs risqués que les fonds en euros classiques.

Une plus grande volatilité

Fin 2016, ils comptaient par exemple 16,5% d’actions et 22% d’immobilier, contre des allocations respectives de 8,1% et 5,7% pour les fonds classiques. Compte tenu de leur structure, ils ont donc subi de plein fouet les secousses observées sur les marchés l’an dernier.

Certes, les fonds en euros dynamiques bénéficient de la même garantie sur le capital et du même effet cliquet que les fonds en euros classiques, ce qui limite considérablement la prise de risque. Mais du fait de leur volatilité importante, ces produits ne garantissent pas de faire mieux que les fonds en euros sur des échéances courtes et sont de ce fait plutôt à envisager à un horizon de moyen terme. D’ailleurs, en dépit de leur revers de 2018, les fonds en euros dynamiques offrent encore 2,2% de rendement annuel moyen sur 5 ans, contre 2% pour les fonds en euros classiques.

Commentaires