Assurance-vie : mobilisation croissante en faveur du transfert

Assurance-Vie Actu 0

Si Bercy refuse toujours d’ouvrir la porte au transfert des contrats, 500 professionnels réclament une évolution du cadre actuel. La CLCV est par ailleurs sur la même ligne.

Reuters

La réponse est non. Ce week-end, Bruno Le Maire a redit au Parisien son opposition à la transférabilité (ou portabilité) des contrats d’assurance-vie. A l’approche de la nouvelle lecture du projet de loi Pacte, le ministre de l’Economie reste donc sur sa position assurant craindre pour la stabilité du secteur.

Force est toutefois de constater que les partisans de la « portabilité » sont de plus en plus nombreux et actifs. Autrefois évoquée de manière récurrente mais sans grande conviction, cette question fait en effet l’objet de toutes les attentions aujourd’hui.

Pour preuve, la semaine dernière, 500 professionnels de la gestion de patrimoine ont signé un appel en faveur de la transférabilité. Selon eux, une telle mesure permettrait de sortir le secteur de sa léthargie et d’améliorer les rendements servis aux épargnants… le tout sans impact sur les comptes publics.

Cette initiative est de surcroît loin d’être isolée. La semaine dernière également, la CLCV a pointé « le mauvais fonctionnement concurrentiel du marché de l’assurance-vie ». Or pour remédier à cette situation, l’association plaide elle aussi pour la transférabilité des contrats, en ajoutant que cela irait dans le sens des mesures prises précédemment en faveur de la mobilité bancaire.

Ces multiples sorties ont d’ailleurs amené Bercy à réagir. Bruno Le Maire a indiqué vouloir plus de transparence sur les frais afin d’encourager la concurrence dans le secteur.

A court terme, l’exécutif va très probablement faire jouer cet argument (sans véritable lien avec le débat) pour enterrer la question de fond sur la transférabilité. Mais il ne pourra pas ignorer éternellement des demandes qui se font de plus en plus pressantes.

Commentaires (1)
  • a1039
    a1039posté le 04.03.2019 à 15:43

    Les résultats des fonds € sont déjà donnés "frais déduits". Le ministre le sait-il ?

Epargne
Fiche Pratique0

Assurance-vie : quid en cas de divorce ?

Selon la manière dont a été alimenté le contrat, le divorce peut conduire à un partage de sa valeur même s’il a été ouvert par un seul des deux conjoints

Lire la suite