Assurance vie : les Français ont versé plus de 12 Md€ sur leurs contrats depuis le début de l’année

Assurance-Vie Actu 0

Les chiffres de la Fédération française de l’assurance du mois de juillet confirment le redressement du placement préféré des Français, boudé au plus fort de la crise.

iStock

Pour le 7e mois consécutif, la collecte nette mensuelle de l'assurance vie est positive et supérieure à 1 milliard d’euros. En juillet, elle atteint 1,1 Md€ (après +1 Md€ en juin) et s’établit à +12 Md€ en cumulé depuis le début de l’année, portant les encours cumulés à 1.848 Md€, en progression de 5% sur un an.

Dans un contexte boursier toujours relativement porteur, les unités de compte ont continué d’attirer les épargnants : leur montant, à 4,9 Md€, atteint un nouveau record pour la période estivale, dépassant largement le précédent plus haut de 3,8 Md€ enregistré en juillet 2007. Leur part, dans les cotisations, est de 39% sur le mois et de 38% sur sept mois, contre une moyenne de 35% en 2020.

Du côté des fonds labellisés "Relance", leurs placements en assurance vie atteignent 5,4 Md€ au 30 juin (dont 3,8 Md€ au titre des supports en UC), en hausse de 18% au 1er semestre 2021.

PER

Le marché des plans d’épargne retraite (PER) poursuit par ailleurs sa bonne dynamique. En juillet, ces supports remplaçant les Madelin, PERP, et autres articles 83, ont été adoptés par 100.000 assurés supplémentaires (dont 40.000 ayant transféré d’anciens contrats), portant le nombre total d’assurés sur ces contrats à presque 2 millions de personnes.

Sur cette période, les versements s’élèvent à 844 M€, dont 370 M€ de cotisations et 474 M€ au titre de transferts d’autres contrats d’épargne retraite.

En cumulé depuis le début de l’année, les cotisations des PER s’élèvent à 2,7 Md€ et la collecte nette à +2,2 Md€ (contre 3 Md€ sur l’ensemble de l’année 2020).

Au 31 juillet 2021, les encours cumulés sur les PER s’élèvent à plus de 22 milliards d’euros, dont près de la moitié correspondent à des UC.

Commentaires (1)
  • Utilisateur2150802
    Utilisateur2150802posté le 07.09.2021 à 15:27

    La peur du retour des saccages , des gauchistes et de la privation des droits des la rentrée a fait très peur aux Français , ils ont donc épargné.L élection approche et le risque d instabilité du pays ne faisant que s aggraver , on épargne . Et puis le Covid n est pas guéri , alors , on épargne !!!!! La hausse du smic va aggraver le chômage , alors on épargne !!!!!etc ...............etc