Assurance vie : le rendement des fonds en euros pourrait tomber proche de 1% cette année

Assurance-Vie Actu 0

Cela correspondrait à une baisse de 23 à 33 points de base par rapport à 1,33% en 2019 (et 1,66% en 2018) selon les prévisions de la société de conseil Facts & Figures.

Reuters

Toujours très suivi en matière d’assurance vie, le baromètre annuel de la société de conseil Facts & Figures pose une hypothèse de taux moyen servi par les fonds en euros classiques compris entre 1% et 1,10% cette année. Cela correspondrait à une baisse de 23 à 33 points de base par rapport à 1,33% en 2019 (et 1,66% en 2018).

Au global, Facts & Figures évalue les taux 2019 des fonds en euros à 1,24% pour l’épargnant standard, à 1,44% en épargne patrimoniale et 1,42% en gestion privée. Facts & Figures note d’ailleurs qu’en dehors de celui qui recherche un intérêt successoral, l’assurance-vie s’est trop éloignée du client.

L’épargnant standard est oublié

Afin de tenir leur taux d’unités de compte dans la collecte brute, les assureurs-vie se sont en effet éloignés au fil des années de l’épargnant standard au profit du client patrimonial ou gestion privée. En conséquence, l’assurance vie perd sa dimension populaire et l’épargne standard est passée de 55% des encours de l’assurance-vie en 2012 à 48% en 2019, observe Facts & Figures.

« A ne plus répondre aux attentes de l’épargnant standard, les assureurs-vie courent le risque d’une révision de la fiscalité de l’assurance-vie qui donne de plus en plus l’impression d’être un outil pour les riches », prévient le fondateur de Facts & Figures, Cyrille Chartier-Kastler.

De bonnes réserves

Grâce à la performance financière issue de la gestion des actifs des fonds en euros, le secteur a progressivement constitué des réserves, estimées par Facts & Figures à environ 110 milliards d’euros fin 2018 et de l’ordre de 130 milliards fin 2019. Le secteur de l’assurance-vie a ainsi géré avec beaucoup de prudence la baisse de rendement des placements obligataires en dotant chaque année la provision pour participation aux bénéfices (PPB) et en gardant en réserve des plus-values latentes sur actions ou sur immobilier.

Attention aux frais sur les unités de compte

Concernant les unités de compte vers lesquelles les assureurs orientent de plus en plus les épargnants pour obtenir davantage de rendement, Facts & Figures soulève l’enjeu de la compétitivité tarifaire de l’assurance-vie pour diversifier son épargne par rapport aux autres vecteurs possibles comme le PEA (dont les frais viennent d’être plafonnés depuis le 1er juillet) ou le compte-titres.

Facts & Figures évalue les « vrais » frais supportés en moyenne par un épargnant qui investit dans des unités de compte sur actions à 2,87% (dont 0,81% de frais de gestion sur UC du contrat et 2,06% de frais courants au sein du support). Cyrille Chartier-Kastler souligne d’ailleurs que ce n’est qu’en raison de la division par deux des flux de collecte brute en euros depuis avril 2020 que le taux d’unités de compte dans la collecte apparaît actuellement très bon (33% au mois de mai)…

Commentaires (4)
  • cg2046
    cg2046posté le 07.08.2020 à 11:59

    "en dotant chaque année la provision pour participation aux bénéfices (PPB) et en gardant en réserve des plus-values latentes sur actions ou sur immobilier"
    Ah oui parlons en de cette fameuse PPB. Ils comptent en restituer une partie quand. Ce système était sensé servir pour compenser les années de moindre rendement. Depuis plus de 20 ans que je possède des assurances vie, je n' en ai jamais vu la couleur.
    Je confirme : ASSUREUR CELA RIME AVEC GROS VOLEURS

  • oliver62
    oliver62posté le 06.08.2020 à 21:32

    A force de le répéter tous les jours on va commencer a y croire! Boursier est a la limite du lavage de cerveau.

  • PAUL VANDE VELDE
    PAUL VANDE VELDEposté le 28.07.2020 à 16:09

    ASSUREUR CELA RIME AVEC GROS VOLEURS

  • gilopero
    giloperoposté le 25.07.2020 à 08:08

    Avec les "vrais frais" le Rt se situerait donc en dessous des 1% , si c'est comme objectif pour un complément de retraite mauvaise pioche