Assurance vie : le fonds en euro, passage obligé pour Corum

Assurance-Vie Actu 0

Le spécialiste des SCPI devrait proposer dans les prochains mois un fonds en euros. Aujourd'hui, Corum ne commercialise que des unités de compte composées de ses propres véhicules d'investissement.

La société de gestion Corum complètera cette année son offre d’assurance vie par un fonds en euros.

Le pure player des SCPI qui avait lancé l’année dernière Corum Life, un contrat d’unités de compte exclusivement composées de ses propres fonds obligataires et immobiliers (deux SCPI et quatre supports obligataires), a été prié par les autorités financières d’ajouter à son catalogue un support au capital garanti, a fait savoir son président Frédéric Puzin, dans un échange avec la presse tenu ce mercredi 9 juin.

Justifier le cadre fiscal

La demande émanerait plus exactement de Bercy, a sous-entendu le dirigeant, qui la considère « justifiée ».

« L’assurance vie reste avant tout une enveloppe fiscale qui, à l’origine du moins, avait pour ambition de flécher l’épargne vers le financement de la dette publique », explique-t-il.

En clair, il est apparu politiquement embarrassant pour l’Etat d’autoriser la commercialisation de contrats d’assurance vie – dont la seule différence avec ce que propose Corum en direct – soit in fine son avantage fiscal.

Charge donc à la société de "jouer le jeu'" en ajoutant à sa gamme de supports d’unités de compte une offre de fonds en euros, dont les perspectives de rendement seront forcément loin de ses standards.

Sur le marché des SCPI, en particulier, Corum fait référence. En 2020, alors que le rendement moyen de la pierre papier a atteint 4,18%, Corum Origin, sa SCPI historique, a enregistré 6% de rendement l'année dernière après 6,25% en 2019. Corum XL, axée sur les investissements internationaux, +5,66% après 6,26%.

Un modèle singulier

Modèle unique du paysage de l’assurance vie – puisque n'investissant ni dans les obligations souveraines, ni dans les actions – les unités de compte de Corum ne sont pas assorties du coussin de sécurité du fonds euros mais s’accompagnent toutefois d’une garantie plancher sur les sommes investies en cas de décès.

Pour leur première année d'existence, ces supports ont su tirer leur épingle du jeu, rapportant de 3,7% à 5,6% selon les formules (et +11,4% pour son profil ISR, commercialisé au printemps 2020).

Au premier trimestre 2021, les performances se sont avérées toutefois plus modestes.

Sur cette période, les rendements des fonds obligataires ressortent à 1,99 % pour BCO et à 2,12 % pour CORUM BEHY, toutefois supérieurs à l’indice de référence IBOXXMJA qui a réalisé 1,41% sur la même période.

Non comparables au précédent indice, les autres fonds obligataires établissent leur performance à 1,07 % pour Butler Smart ESG, et à 0,65 % pour CORUM BSD.

Quant aux SCPI, les rendements annualisés globalement proches de leur performance 2020.

Corum a récemment ajouté à son offre deux nouvelles formules : l’une composée à 50% de la SCPI Corum Origin et à 50% de son fonds obligataire BCO, la seconde exclusivement BCO.

Commentaires (2)
  • foch34
    foch34posté le 10.06.2021 à 10:29

    taux annoncés brut ou net ?

  • Utilisateur32097
    Utilisateur32097posté le 10.06.2021 à 11:05

    lls sont nets de frais de gestion (pr les SCPI, il s'agit du taux de rendement interne, et non du TDVM)

Epargne
Fiche Pratique0

La fiscalité du compte-titres ordinaire

Privilégié des adeptes de la bourse, le compte-titres ordinaire (CTO) donne accès à une large palette de produits financiers, beaucoup plus étoffée que celles du PEA et de l’assurance vie. Avec une contrepartie fiscale à ne pas négliger...

Lire la suite