Assurance-vie : la collecte reste soutenue

Assurance-Vie Actu 0

Les Français ont consacré 1,7 milliard d’euros à l’assurance-vie en février, après 2,2 milliards d’euros en janvier.

Reuters

Après avoir redressé la barre en janvier, l’assurance-vie a conservé un bon rythme de collecte en février. Selon la FFA, les flux nets se sont élevés à 1,7 milliard d’euros. Ainsi, même si les résultats de janvier ont été légèrement revus à la baisse (2,2 milliards d’euros au lieu de 2,5 milliards), le bilan sur les deux premiers mois de l’année reste très satisfaisant avec 3,9 milliards d’euros de collecte.

A titre de comparaison, le cumul était seulement de 800 millions d’euros il y a un an. On peut dès lors tirer deux enseignements de ces chiffres.

Ils traduisent tout d’abord le retour des épargnants vers l’assurance-vie. Peut-être rendus inquiets par la réforme fiscale, ils s’en étaient en effet détournés l’an passé. En témoigne la collecte annuelle quelque peu limitée (7,2 milliards d’euros). On peut d’ailleurs penser que ce goût retrouvé pour l’assurance-vie a surtout profité aux unités de comptes. 31% des versements bruts sont allés vers ces supports. Et si la FFA ne donne pas de ventilation pour la collecte nette, rappelons qu’en 2017, les fonds en euros ont subi une lourde décollecte nette. Il apparaît donc peu probable que les fonds en euros aient rectifié le tir sur les deux premiers mois de l’année.

L’autre élément à retenir est le niveau très élevé des flux d’épargne en ce début d’année. Si l’on cumule les résultats de l’assurance-vie (3,9 milliards d’euros) et ceux du Livret A et du LDDS (5,2 milliards d’euros), on arrive à un total de plus de 9 milliards d’euros en seulement deux mois.

Commentaires (1)
  • bob-watt
    bob-wattposté le 22.03.2018 à 16:55

    Allez MACRON, tu peux pomper, il y a encore du pognon parmi ceux qui pleurent le plus .....

Epargne
Actu0

CGP : un maillage territorial très inégal

La France compte en moyenne 1 cabinet de conseil en gestion de patrimoine pour 20.100 habitants. Mais ce taux varie de 1 pour 3.400 dans Paris à 1 pour 200.000 dans certains départements.

Lire la suite