Que faut-il penser des « néo-banques »  ?

Banque Assurance Avis d'Expert 0

Guillaume Clavel, président et fondateur de Panorabanques.com

panorabanques.com

A un moment où le secteur bancaire traditionnel est bousculé dans ses habitudes par la loi Macron qui va faciliter la mobilité bancaire ou par l’arrivée de nouveaux acteurs de poids tels qu’Orange ou Carrefour, le secteur bancaire va devenir de plus en plus concurrentiel.

Avec le succès du compte Nickel, le lancement de C-zam par Carrefour et les offres innovantes de N26, Anytime, Revolut ou Lydia, il apparaît que les « néo-banques » sont nombreuses à vouloir se développer en France.

Prix et services réduits

Leur distribution est souvent originale puisqu’on ouvre en quelques minutes un compte Nickel dans plus de 2 500 bureaux de tabac et qu’on trouve le pack C-zam dans les rayons des 3 000 magasins Carrefour. Contrairement aux banques en ligne classiques qui ne sont pas gratuites pour tout le monde, elles sont accessibles à tous sans conditions de ressources.

Ces néo-banques offrent un service réduit et sont donc moins chères que les banques traditionnelles. Leur offre bancaire est toujours incomplète puisque le compte ne peut jamais être à découvert et qu’il n’y a jamais de chéquier. La carte bancaire est gratuite. Dans le cas de C-zam de Carrefour et du compte Nickel, c’est une carte à autorisation systématique qui interdit tout paiement supérieur au solde du compte.

Elles facturent des frais de tenue de compte réduits : 12€ par an pour C-zam (plus 5€ lors de l’achat du pack) et 20€ par an pour Nickel ce qui est proche de la moyenne des 18€ facturés par les banques traditionnelles.

Elles facturent des frais lors des retraits d’espèces dans les DAB et perçoivent une partie des commissions d’inter-change prélevées chez les commerçants.

Nouvelles habitudes, nouveaux modèles

Les néo-banques participent donc au bouleversement des habitudes bancaires des Français et il sera intéressant de voir comment leurs concurrents vont réagir. Nickel a été racheté par la BNP quelques jours avant qu’Orange annonce le lancement d’Orange Bank qui promet un service bancaire complet, avec une carte bancaire gratuite, sans frais de tenue de compte et de nombreuses innovations.

Pour être profitables, les néo-banques vont devoir être extrêmement bien organisées, fortement automatisées, avoir beaucoup de clients et compter sur des actionnaires puissants pour les soutenir dans leurs efforts de conquête.

Attention tout de même : Etre moins cher que le moins cher est une promesse qui ne tient jamais très longtemps…

Guillaume Clavel

Le CV de Guillaume Clavel

Président, Panorabanques.com

Diplômé de Sciences Po (IEP Paris), Guillaume Clavel a été analyste financier au Crédit Lyonnais puis directeur financier du groupe Livres Hachette, avant de fonder en 1999 Mistergoodeal (revendu à M6 en 2005). Depuis 2010, il est président de la société éditrice de Panorabanques.com, site qu'il a créé avec M6, Benoît Lassara et Thibaut Ravisé.

Commentaires
Quotidien
Actu0

Cadres : des salaires en hausse de 1,7% en 2017

D’après le baromètre Expectra, le salaire médian des cadres est cette année de 43.544 euros bruts. Les hausses les plus marquées se retrouvent dans les filières commercial-marketing et comptabilité-finance

Lire la suite