Baisse des cotisations et CSG : le gain sur les salaires risque d’être minime début 2018 !

Budget Analyse 0

Le transfert des cotisations salariales vers la CSG va finalement se faire en deux temps l'an prochain...

Reuters

Le gouvernement a décidément du mal avec le calendrier de ses réformes. Après les tergiversations sur la mise en place de l’exonération de la taxe d’habitation ou sur l’Impôt sur la fortune immobilière, c’est à la baisse de cotisations salariales de connaître un nouveau rebondissement. Grande promesse de campagne sur le thème de redonner du pouvoir d’achat aux actifs dès le 1er janvier 2018, le transfert des cotisations salariales vers la CSG va finalement se faire en deux temps.

Transfert de charges

Le principe de ce transfert est de supprimer les cotisations salariales sur l'assurance maladie (0,75%) et l'assurance chômage (2,4%) en contrepartie d’une augmentation de la CSG de 1,7 point. Or, la hausse de la CSG est bel et bien confirmée pour le 1er janvier 2018 mais les baisses de charges sont maintenant annoncées en deux temps avec un premier allègement partiel le 1er janvier et un second à l’automne 2018.

Autrement dit, le gain sur les fiches de paie risque d’être minime début 2018 avec un plein effet à l’automne. Ce transfert de charges sera principalement efficace pour les bas salaires, avec par exemple environ 250 euros de gains annuels pour les salariés au SMIC, mais beaucoup moins pour les foyers imposés dans les tranches les plus hautes (voir notre analyse).

Précisions à la rentrée

Des discussions doivent encore avoir lieu cet automne pour définir les modalités d’une compensation de la hausse de la CSG pour les fonctionnaires. L’intégralité des mesures 2018 ainsi que leur calendrier seront détaillés au moment de la présentation des projets de loi de finances et de financement de la Sécurité sociale.

Globalement, lorsque cette réforme sera complète, les salariés économiseront 1,48 point de salaire brut (sachant que la CSG ne porte que sur 98,25% du salaire). Ce calcul sera bien celui qui apparaîtra immédiatement sur les feuilles de paie, avec par exemple un surplus de salaire net mensuel d’environ 44,50 euros pour une rémunération brute de 3 000 euros.

A qui perd gagne

Mais à côté de ce que les ménages modestes vont gagner avec ce transfert de charges, ils risquent aussi d’en reperdre une partie en prélèvements sur leur épargne comme les livrets bancaires, l’assurance-vie  ou les PEL. En effet, la CSG frappant aussi la plupart des revenus de l’épargne, la fiscalité du patrimoine va s’alourdir en 2018, en dehors des bénéfices que la flat tax va apporter avec un taux de prélèvement unique d’environ 30% sur les revenus de l’épargne.

Ne pas oublier l’impact de l’IR

Il ne faut pas oublier non plus que le revenu supplémentaire généré par l’allègement des cotisations salariales sera soumis à l’impôt avec un gain net forcément moindre à l’arrivée.

Commentaires (7)
  • cocluchea78
    cocluchea78posté le 23.08.2017 à 18:37

    Ne pas oublier l’impact de l’IR

    "Il ne faut pas oublier non plus que le revenu supplémentaire généré par l’allègement des cotisations salariales sera soumis à l’impôt avec un gain net forcément moindre à l’arrivée."
    Et dire que je me suis fais insulté par les macronistes qui me disaient quand j'évoquais l'impact sur l'IR de la baisse des cotisations et l'augmentation de la CSG (dont une partie n'est pas déductible)
    Certains ici pensaient réellement qu'il allait donner de l'argent alors même que chaque français a sur sa tete une dette de 35.000 euros????
    Des Veaux !!

  • special
    specialposté le 23.08.2017 à 12:29

    je suis heureux beaucoup sont pour les aides accordées aux migrants et ils ne s occupent pas de leurs parents / ils les envoient au mouroirs!!

  • special
    specialposté le 23.08.2017 à 12:26

    bien fait pour les classes moyennes hausse csg de l épargne !!!! les français sont des brebis isolées non syndiqués qui se jalousent des anes tout simplement égoistes vivement que la loi travail les dépouillent bien fait!!!!

  • JOJO52
    JOJO52posté le 23.08.2017 à 18:03

    Réflexion de bambins assisté.....

  • carlesien
    carlesienposté le 23.08.2017 à 11:25

    on entre dans la période

  • carlesien
    carlesienposté le 23.08.2017 à 11:31

    On entre dans la période où toutes les promesses aventureuses vont se retrouver en plein soleil, la période où les manipulations, les magouilles, les non-dits et sa cohorte de mensonges vont se retrouver en première ligne ... Bien du plaisir à Macron le jeune face à la cohorte des "gens" revenant de vacances apprenant l'actualité à leurs dépens ! d'autant plus que les syndicats ne sont pas très satisfaits et n'obtiennent pas les réponses attendues ... Septembre noir en France ?

  • essolam
    essolamposté le 23.08.2017 à 10:59

    L'illusionniste dans ses oeuvres !!!!!!! pomper le pognon il sait faire (il est bien le fils de Hollande) diminuer la depense publique hélas cela il ne le fait pas, il est socialiste!!!!!!!!!!

Quotidien
Actu0

Cadres : des salaires en hausse de 1,7% en 2017

D’après le baromètre Expectra, le salaire médian des cadres est cette année de 43.544 euros bruts. Les hausses les plus marquées se retrouvent dans les filières commercial-marketing et comptabilité-finance

Lire la suite
Quotidien
Fiche Pratique0

Assurance scolaire : faut-il souscrire ?

Elle permet de couvrir l’enfant dans le cadre de ses activités scolaires. Mais certains risques peuvent être déjà assurés par ailleurs. Le type d’établissement choisi peut aussi avoir son importance

Lire la suite