Voitures électriques : un coût moins élevé que l’essence dès 2024 ?

Budget Actu 0

C’est ce qu’affirme une étude réalisée à l’échelle européenne. Les conclusions méritent toutefois d’être relativisées

Reuters

S’ils représentent sans conteste un progrès sur le plan écologique, les véhicules électriques ont en revanche un inconvénient majeur : ils sont chers. Ce coût élevé constitue d’ailleurs le principal frein à leur développement.

Toutefois, les choses pourraient changer dans un proche avenir. C’est du moins ce qu’affirme une étude du cabinet Element Energy pour le Beuc, le Bureau européen des unions de consommateurs. Le rapport estime en effet que le coût d’utilisation d’un véhicule électrique pourrait devenir inférieur à celui d’un véhicule essence à compter de 2024.

2.000 euros d'écart aujourd'hui

Pour parvenir à cette conclusion, Element Energy a calculé le coût d’utilisation d’une voiture sur 4 ans (dépréciation, carburant, entretien, assurance). Ainsi, selon le cabinet, un véhicule électrique acheté en 2015 faisait ressortir un coût moyen de 29.000 euros pour une utilisation sur 4 ans, soit 2.000 euros de plus qu’un véhicule essence et 4.000 euros de plus qu’une voiture diesel.

Avec les progrès effectués, le coût d’utilisation des véhicules thermiques devrait certes reculer à l’avenir. Mais celui des véhicules électriques devrait chuter encore plus vite. D’où le croisement attendu des courbes de l’essence et de l’électrique en 2024, autour des 26.000 euros. L’alignement de l’électrique sur le diesel devrait se faire un peu plus tard, vers 2030. Le Beuc n’hésite dons pas à affirmer que les voitures électriques pourraient devenir de véritables produits de masse entre 2020 et 2030.

Des spécificités locales

Cet optimisme mérite néanmoins d’être nuancé. L’étude ne prend pas en compte le coût d’installation des chargeurs à domicile (estimé à 600 euros à l’avenir). Par ailleurs, ce travail a été effectué sur une moyenne européenne. Or, les coûts peuvent varier fortement d’un automobiliste à l’autre (selon son usage) et surtout d’un pays à l’autre. Autrement dit, la compétitivité attendue de l’électrique dépendra très fortement des politiques locales, que cela concerne le coût des carburants ou les aides aux voitures électriques.

Le Beuc souligne d’ailleurs que l’accroissement du parc de véhicules électriques (nécessaire à l’abaissement des coûts) dépendra de nombreux facteurs autres que les prix, comme le développement des points de chargement…

L’exemple d’une voiture compacte

Opel Astra essence ou Nissan Leaf électrique ? D’après le Beuc, l’achat une compacte électrique coûte aujourd’hui 8% de plus que l’achat d’une compacte essence : 27.500 euros de coût global sur 4 ans contre environ 25.500 euros.

Cet écart devrait toutefois être ramené à 4% en 2020 et pratiquement à 0 en 2030. A cet horizon, la différence de coûts d’utilisation sur 4 ans ne devrait plus être que de 100 euros. L’aspect financier ne serait alors plus un frein à l’achat d’un véhicule électrique d’autant que selon le Beuc, l’autonomie des voitures électrique aura fortement progressé.

Commentaires (5)
  • Michel First
    Michel Firstposté le 28.11.2016 à 21:27

    Tout faux!
    Le VRAI problème c'est le recyclage des accus avec leurs composés, métaux lourds qui pollueront la planète 50 fois plus que le combustible.Mais on ne vous dit pas tout.
    Il faut faire marcher le commerce et vive l'obsolescence.

  • sempy
    sempyposté le 28.11.2016 à 14:34

    ce sera avant 2024 ...
    en 98, Kodak avait estimé la photo numérique pas avant 2020 ...

  • boblamenace
    boblamenaceposté le 28.11.2016 à 11:28

    pour faire 200 bornes aucun n' intérêt

  • Cederik
    Cederikposté le 28.11.2016 à 14:01

    Le problème n'est pas vraiment l'autonomie mais plutot le temps de charge... si tu peux charger en 5min toutes les 3h (les meilleures tesla font quasi 500km), aucun soucis. Par contre, 10h de charge même avec 800km d'autonomie est bloquant!

  • zatery
    zateryposté le 28.11.2016 à 11:15

    Attention, ça c'est comme les sondages: on y croit, on se dit comme tout le monde, et on se retrouve comme des pigeons!!!

Quotidien
Fiche Pratique0

Assurance scolaire : faut-il souscrire ?

Elle permet de couvrir l’enfant dans le cadre de ses activités scolaires. Mais certains risques peuvent être déjà assurés par ailleurs. Le type d’établissement choisi peut aussi avoir son importance

Lire la suite
Quotidien
Actu0

Les tarifs pratiqués en matière d’assurance chien

Les dépenses liées à la santé d’un chien peuvent être très élevées, les tarifs vétérinaires étant libres. Pour couvrir au moins partiellement ces frais, il est indispensable d’assurer son fidèle compagnon.

Lire la suite