Retraites : pas d’augmentation des pensions Agirc-Arrco

Seniors Actu 0

Du fait de l’absence d’inflation, les retraites complémentaires ne seront pas revalorisées en novembre. Elles n’ont plus progressé depuis le printemps 2013…

Reuters

Les retraités n’ont pas obtenu de revalorisation de leur pension de base en octobre. Ils ne doivent pas non plus espérer d’augmentation des prestations complémentaires.

Un communiqué a confirmé que les retraites Agirc et Arrco resteraient inchangées en novembre. Ainsi, le mois prochain, la valeur de service du point Agirc sera toujours de 0,4352 euro et celle du point Arrco de 1,2513 euro.

Ceci n’est pas vraiment une surprise. L’accord signé en octobre 2015 prévoit en effet pour 2016, 2017 et 2018 des revalorisations indexées sur l’inflation hors tabac moins 1 point (avec un plancher de 0%). Du fait d’une inflation quasi nulle, il ne fallait donc rien attendre.

Les retraités noteront toutefois que leurs pensions complémentaires n’ont plus augmenté depuis avril 2013. Quant aux pensions de base, elles ont été pratiquement gelées depuis cette date, la revalorisation d’octobre 2015 n’ayant été que de 0,1%.

Certes, la faiblesse de l’inflation a limité les dégâts en matière de pouvoir d’achat. Ceci étant, il faut rappeler que certains retraités ont été pénalisés par le durcissement fiscal et par les nouvelles ponctions comme la contribution de solidarité de 0,3% appliquée depuis 2013.

Et pour les actifs ?

En 2017, les taux de cotisation des actifs ne changeront pas. En revanche, la valeur d’acquisition des points va augmenter de 3,4% (salaire moyen des cotisants en 2016 plus 2 points). Le prix des points va donc passer à 16,18 euros pour l’Arrco et à 5,63 euros pour l’Agirc. Ainsi, à cotisation égale, les assurés cumuleront moins de points qu’en 2016.

Commentaires (2)
  • JOJO52
    JOJO52posté le 18.10.2016 à 22:04

    Aujourd'hui rien n'augmente , les gens qui nous gouvernent et ceux qui gèrent nos Caisses complémentaires semblent loin des problèmes ou ils ne sont plus conscients de la réalité.
    Quoi que l'on dise, il y a de l'inflation car nos caddies nous coûtent de plus en plus.
    Je pense que toutes ces personnes sont loin de la réalité et avec les élections les français vont leur le rappeler et je pense que des grèves deviennent plus que nécessaires, comment peut-on tenir de tels langages quand nos impôts ne cessent d'augmenter. Il nous faut des économistes et non des clowns.

  • berkowi
    berkowiposté le 10.10.2016 à 11:13

    Pour une fois, un article complet sur le revenu des cadres qui diminue d'année en année. "Les cadres de manifestaient pas lorsqu'ils étaient en fonction, ce n'est pas à la retraite qu'ils vont commencer" C'est certainement le raisonnement que ces ânes bâtés du gouvernement doivent se tenir. Attention à la colère qui monte qui se verra déjà aux élections présidentielles mais qui pourrait allez plus loin si la nécessaire. Trop c'est trop. Corvéables à merci pendant les années professionnelles et tondues pendant les années de retraites. Attention, délocalisation des pensions en vue !