Retraites : n’attendez pas de revalorisation en avril

Seniors Actu 0

Les règles ont changé. Désormais le niveau des prestations est révisé en octobre, que ce soit pour le régime de base ou les retraites complémentaires.

Reuters

Historiquement, le mois d’avril était synonyme de revalorisation des retraites. Toutefois, cette année, il ne faut rien espérer sur ce plan, car les règles ont changé. Désormais, les prestations ne sont plus ajustées en avril mais en octobre.

Pour les retraites de base, ceci ne constitue pas vraiment une surprise. Le changement de date est entré en application en 2014. Ceci étant, du fait de la quasi-absence de revalorisation depuis deux ans (0% en 2014 et 0,1% en 2015), certains retraités ont peut-être oublié cette nouvelle règle.

La véritable nouveauté de 2016 concerne les retraites complémentaires Agirc et Arrco, l’accord conclu à l’automne dernier ayant lui aussi validé le décalage des revalorisations d’avril à octobre.

Quid en octobre prochain ?

Les retraités vont donc devoir patienter encore 6 mois pour espérer obtenir un peu plus. Du côté de l’Agirc et de l’Arrco, il y a toutefois peu d’espoir. De fait, en dépit du retour attendu de l’inflation en cours d’année, l’accord prévoit une revalorisation à l’inflation moins 1 point. Autrement dit, jusqu’à 1% d’inflation, les prestations complémentaires n’augmenteront pas.

Les retraites de base pourraient en revanche être légèrement relevées à l’automne. Rappelons à cet égard que le mécanisme a été modifié dans le cadre du budget 2016. A l’avenir, ce n’est plus l’inflation prévue qui servira de base au calcul, mais l’inflation réellement constatée sur les 12 derniers mois.

Commentaires (1)
Quotidien
Actu0

Orange Bank mise sur la gratuité

La banque mobile d’Orange ouvrira au public le 6 juillet. Elle promet une carte gratuite et l’absence de frais de tenue de compte… sous condition

Lire la suite
Quotidien
Actu0

Un automobiliste paie entre 23% et 27% de taxes

Selon la version 2016 de l’étude annuelle de l’Automobile club association, les automobilistes ont réglé 65 milliards d’euros de taxes l’an passé, dont 35 milliards sur les carburants

Lire la suite