Plusieurs raisons à la hausse du tarif des assurances en 2017

Banque Assurance Actu 0

Le comparateur d’offres d’assurance Hyperassur.com rappelle que les assureurs ont l’intention de rattraper deux ans d’une relative stagnation de leurs tarifs suite à la mise en place de la loi Hamon...

Reuters

Conséquence de la hausse de la contribution de solidarité attentats et des inondations et autres intempéries survenues en 2016, les tarifs des assurances ont grimpé dès le 1er janvier 2017 de 0,5% à plus de 2,5% en moyenne dans l'automobile et entre 1% et 4% pour les cotisations habitation.

Fonds terrorisme

Concernant le fonds d’indemnisation des victimes du terrorisme, l’Etat a pris la décision de relever la contribution prélevée sur tous les contrats automobile et multirisque habitation de 4,30 à 5,90 euros. Sur les contrats automobiles, les hausses s’expliquent par une mortalité routière qui a progressé en 2016, des indemnisations accordées aux victimes de la route toujours plus importantes et par l’inflation du coût de la réparation automobile. Du côté des contrats habitation, les assureurs répercutent plus de 1 milliard d’euros payé suite aux inondations du mois de juin 2016.

Rattrapage post loi Hamon

Le comparateur d’offres d’assurance Hyperassur.com rappelle aussi que les assureurs ont l’intention de rattraper deux ans d’une relative stagnation de leurs tarifs suite à la mise en place de la loi Hamon qui permet désormais de résilier son contrat à tout moment. D’autant que la guerre des prix que se sont livrées les assureurs commence à leur poser des problèmes de rentabilité sur les deux produits phares que sont l’automobile et l’habitation.

«La MAIF et la MATMUT sont traditionnellement les premiers à communiquer sur les prévisions de tarifs et en principe les autres compagnies ont tendance à suivre leur tendance», indique Hyperassur.com. Concernant ces deux assureurs, les hausses de 2017 sont globalement comprises entre +1% et +2% hors taxes. Hyperassur note cependant que les meilleurs profils vont continuer à bénéficier de remises sur leurs primes tandis que les moins bons profils et ceux dits «à risques» vont peut-être devoir supporter des hausses plus importantes que celles annoncées.

Segmentation des profils

«On constate donc une segmentation des profils toujours plus importante dans le portefeuille des assureurs. Voilà pourquoi les petites réductions accordées à des profils particuliers sont doublées de petites augmentations de prime sur d’autres contrats, une compensation qui permet à certains assureurs de revendiquer un gel des tarifs «dans l’ensemble.», explique le comparateur.

Autre élément à ne pas négliger au sujet de ces annonces tarifaires, les nouveaux contrats devraient être épargnés. En effet, pour rester compétitifs et préserver leur stratégie d’acquisition, les assureurs auront plus tendance à reporter les variations de prix sur les contrats en cours plutôt que sur les souscriptions. Une bonne raison de changer d’assurance dès ce début d’année !

Commentaires
Quotidien
Actu0

Retraites : une hausse de 0,9% en octobre ?

C’est la prévision retenue par la Commission des comptes de la Sécurité Sociale au vu de l’inflation passée. Il s’agirait de la première hausse des pensions depuis avril 2013…

Lire la suite