L’image des banques se détériore

Banque Assurance Actu 0

Au sein du baromètre Posternak-Ifop de septembre, un seul établissement a vu son image progresser, la Société Générale. Il faut dire qu’elle partait de très loin…

AltoPress / Maxppp

Certes, aucun secteur n’a été épargné. Les banques ont même mieux résisté que la moyenne. Ceci étant, les résultats du dernier baromètre Posternak-Ifop sont sans appel : l’image des banques s’est dégradée au cours de l’été.

Sur les neuf établissements passés en revue, sept affichent un moins bon score qu’en juin. Avec un indice de 60 (78% d’opinions favorables contre 18% d’opinions défavorables), le Crédit Mutuel reste de loin l’enseigne préférée des Français. Mais en trois mois, son indice a tout de même perdu 3 points.

D’autres s’en contenteraient certainement. L’image du CIC a par exemple plongé de 6 points (50 d’indice net), celle de la Caisse d’Epargne de 5 points (50) et celle de la Banque Postale de 8 points (49). Cette dernière vient d’ailleurs d’abandonner sa place de deuxième banque préférée des Français. Elle est désormais remplacée par la Banque Populaire, qui a profité d’un recul moins marqué (2 points à 52) pour monter sur la deuxième marche d’un podium complété par le CIC.

Seuls deux établissements ont donc échappé au mouvement de repli. Sixième du classement, le Crédit Agricole a égalé son score de juin (48). Enfin, la seule banque à progresser est la Société Générale. Son bond en avant est même spectaculaire (+7 points).  Mais il faut tempérer ce chiffre en rappelant que l’établissement est depuis de long mois en queue de peloton. Et en dépit des points gagnés, son indice d’image reste très faible (26).

Commentaires
Quotidien
Actu0

Orange Bank mise sur la gratuité

La banque mobile d’Orange ouvrira au public le 6 juillet. Elle promet une carte gratuite et l’absence de frais de tenue de compte… sous condition

Lire la suite
Quotidien
Actu0

Un automobiliste paie entre 23% et 27% de taxes

Selon la version 2016 de l’étude annuelle de l’Automobile club association, les automobilistes ont réglé 65 milliards d’euros de taxes l’an passé, dont 35 milliards sur les carburants

Lire la suite