Euro 2016 : les matchs de la France et du Portugal sont privilégiés par les parieurs

Budget Actu 0

S’agissant des paris sportifs payants, on estime que plus de 156 millions d’euros ont déjà été misés par les joueurs français depuis le début de l’Euro le 10 juin dernier

Gratuits ou payants, les jeux et concours de pronostics mettant en scène les matchs de l’Euro 2016 de football battent leur plein depuis deux semaines. S’agissant des paris sportifs payants, on estime que plus de 156 millions d’euros ont déjà été misés par les joueurs français depuis le début de l’Euro le 10 juin dernier.

D’après les chiffres de l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (ARJEL), environ la moitié de ces paris ont été réalisés sur les sites des 12 opérateurs agréés et l’autre moitié dans les points de vente «ParionsSport» de la Française des jeux (presse, bar, tabac).

Match d’ouverture

Le match d’ouverture entre la France et la Roumanie reste actuellement la confrontation ayant réuni le plus gros montant de mises, 9,2 millions d’euros, à égalité avec le match Portugal-Islande du 14 juin. Deux autres matchs de poules mettant en scène la France (France-Albanie) et le Portugal (Portugal-Albanie) ont par ailleurs totalisé plus de 8 millions d’euros de mises.

Plus fort que la Coupe du Monde 2014 ?

Les montants pariés en ligne pour cet Euro 2016 (75,3 millions d’euros à ce jour) semblent en tout cas bien partis pour dépasser les mises de la Coupe du Monde FIFA 2014 qui avaient totalisé 109 millions. Sachant que les matchs de la France sont souvent les plus joués, les mises pourraient s'envoler en fonction du parcours des Bleus dans le tableau final…

Commentaires
Quotidien
Actu0

Orange Bank mise sur la gratuité

La banque mobile d’Orange ouvrira au public le 6 juillet. Elle promet une carte gratuite et l’absence de frais de tenue de compte… sous condition

Lire la suite
Quotidien
Actu0

Un automobiliste paie entre 23% et 27% de taxes

Selon la version 2016 de l’étude annuelle de l’Automobile club association, les automobilistes ont réglé 65 milliards d’euros de taxes l’an passé, dont 35 milliards sur les carburants

Lire la suite