Vin : « nos conseils pour investir dans les primeurs 2014 »

Vins et Spiritueux Avis d'Expert 0

Franck Nogues, fondateur de Patriwine

Patriwine

Après trois années décevantes, les passionnés de vin attendaient la sortie de ce millésime particulièrement bien réussi. L'été indien dont a bénéficié le Bordelais a permis aux Merlots et, plus encore, aux Cabernets Sauvignons d'être récoltés avec un mûrissement proche de la perfection. Nous ne sommes pas sur une année exceptionnelle comme l'ont été 2009 ou 2010, mais les plus grands critiques s'accordent à dire que c'est un bon - voire un très bon - millésime. Le Médoc, plus propice au Cabernet Sauvignon, affiche des résultats homogènes, notamment parmi les Pessac-Léognan, tandis que la rive droite présente un bilan plus hétérogène compte tenu des dates de vendanges souvent plus précoces pour les Merlots, beaucoup plus présents dans cette région. De ce fait, certains n'ont pas bénéficié des conditions climatiques exceptionnelles de septembre 2014.

Des prix raisonnables

Reste maintenant à savoir si les châteaux continueront d'afficher des prix corrects. Certains ambitieux, tels nos amis Britanniques, envisageaient de revenir aux tarifs de 2008. Les plus raisonnables se sont davantage orientés sur les prix de 2012. Bien que 2014 ait été une bien meilleure année qualitativement, c'est d'ailleurs ce que les châteaux ont fait dans la majorité des cas. Les 5 premiers de 1855 se sont ainsi vendus aux prix de 2012, de même que d'autres grands noms tels Palmer, Pichon Baron, Duhart Milon, la Mission Haut-Brion, Cos d'Estournel, Pontet-Canet et Angelus, Troplong Mondot. Ceux qui ont sensiblement augmenté les prix par rapport à 2012, comme Montrose, ont du mal à trouver preneur. Les autres se sont arrachés dès leur sortie. Le marché est devenu raisonnable, ce qui est très satisfaisant.

Notre sélection

Pour les profanes, Patriwine a sélectionné une étoile montante par grande région viticole. Ce sont des vins qui ont presque les mêmes notes que les plus grands et qui affichent des tarifs beaucoup plus abordables. Ainsi, le Château Fleur Cardinale se distingue pour la rive droite à 33,30€, le Château Saint Pierre emporte les suffrages pour le Médoc à 43,70€ et le Château Malartic-Lagravière fait l'unanimité auprès des critiques et des amateurs aussi bien sur son rouge à 37,30€ que sur son blanc à 53€. Ces vins seront de plus en plus reconnus par le grand public et leurs perspectives d'évolution de prix s'annoncent des plus favorables. Ce sont donc d'excellents crus pour débuter sa cave d'investissement ou pour se faire plaisir.

Franck Nogues

Le CV de Franck Nogues

Fondateur, Patriwine

Franck Noguès débute sa carrière en 1987 en tant que salarié dans le secteur de la gestion du patrimoine. Il crée en août 2011 sa société de gestion de patrimoine Conseils et Patrimoine. En parallèle de cette activité, cet originaire de Bordeaux lance en août 2010 Patriwine, le premier site d’investissements dans les Grands Crus Bordelais.

Commentaires