«Trois bonnes raisons de retourner à l’achat sur certains Bordeaux 2009 et 2010»

Vins et Spiritueux Avis d'Expert 0

Thierry Goddet, président et fondateur de Cavissima

Cavissima

Si les cours des Grands Crus de Bordeaux ont été à la baisse depuis 18 mois, nous sommes redevenus optimiste sur ce marché : 3 éléments nous permettent de croire que les cours vont remonter.

Les différents indices publiés par le Liv-Ex affichent depuis juillet 2014 une évolution positive et consécutive chaque mois. Cette tendance observée sur tous les indices sauf le Fine Wine 50, l’indice des Premiers Grands Crus du classement 1855, nous laisse à penser que le marché repart.

Des prix redevenus attractifs

Tout d’abord, l’éclatement de la bulle a permis de retrouver des cours à des niveaux acceptables. Les prix des Bordeaux 2009 ont nettement fléchis tandis que dans le même temps ceux de 2010  n’ont pu s’apprécier que de 10% à 15% en moyenne depuis la sortie primeur. En premier lieu, l’inévitable et attendu correction du taux de change euro/dollar pourra permettre de rendre les prix des Bordeaux encore plus attractifs outre-Manche. Ce phénomène est d’autant plus intéressant que les Américains se portent majoritairement à l’achat lorsque le cours du dollar leur est favorable. Robert Parker a fait savoir récemment qu’il considérait que les prix de certains Bordeaux 2009 et 2010 étaient sous-évalués et que ces deux millésimes devaient être considérés comme les deux meilleurs qu’il ait eu la chance de déguster sur les 50 à 100 derniers millésimes.

La Chine de retour

En second lieu, il faut considérer que les achats en provenance de Chine, s’ils restent timides, devraient repartir. La fameuse loi anti-corruption avait mis un frein réel sur les ventes de nos Grands Crus au moment où les stocks étaient au plus haut. Depuis, d’autres solutions ont été mises en place et ces mêmes Grands Crus réapparaissent progressivement dans les dîners officiels. Mais ce qui nous intéresse le plus, c’est que la consommation est en route en Chine et que la demande repart progressivement. Les vins sont consommés, ils ne sont plus nécessairement offerts.

Nos conseils pour se positionner

L’arrivée d’un joli 2014 est enfin bien accueillie par la presse et l’engouement pour le vin va repartir avec des prix de sortie qui seront vraisemblablement à la hausse.

Pour tirer parti de ce marché, nous avons conseillé aux clients de Cavissima de porter leur achat sur des Bordeaux 2009 et 2010 dans la zone des 70 à 140 euros pour des Grands Crus ayant des notes Parker comprises entre 92 et 95.

Thierry Goddet

Le CV de Thierry Goddet

président et fondateur, Cavissima

Titulaire d'un MBA (Pace University, New York City), Thierry Goddet a été cadre dirigeant pendant 23 ans dans un groupe industriel suisse coté à Zurich avant de lancer Cavissima en 2010. Il a reçu le prix d'Innovation au Forum de l'Investissement 2012.

Commentaires