Véhicules anciens: Ferrari domine les ventes d’exception

Automobile Actu 0

Dans l’histoire, seuls 61 voitures ont atteint ou dépassé la barre des 6 millions d’euros. Or, 67% d’entre elles étaient des Ferrari.

Artcurial

Depuis plusieurs mois, Porsche a le vent en poupe sur le marché des voitures anciennes. En 2014, les véhicules de la firme allemande ont vu leurs prix augmenter de 24% (deux fois plus vite que ceux des autres marques).  Et la progression a continué plus récemment. Selon la société spécialisée Hagi, la cote des vieilles Porsche a enflé de 16% de juin 2015 à juin 2016 (contre 11% pour les Ferrari et 3% pour les Mercedes-Benz).

Il n’empêche que Porsche ne fait pas encore figure de référence lorsqu’on regarde le segment beaucoup plus étroit des modèles d’exception. Récemment, la société Kinght Frank s’est associée à Hagi pour passer en revue les plus grosses ventes.

Une seule Porsche et 6 Mercedes dans les 61 voitures les plus chères

D’après ce travail, 61 véhicules dans l’histoire ont été vendus pour 6 millions d’euros ou plus (étude britannique oblige, la barre retenue dans l’étude est de 5 millions de livres). Or, une seule Porsche figure dans ce palmarès : une 956 Le Mans de 1982 vendue il y a un an en Californie pour l’équivalent de 9,2 millions d’euros.

La marque allemande est ici devancée par Jaguar (2 voitures), Bugatti (4 voitures) ou encore Mercedes-Benz (6 voitures), avec par exemple une W196 de 1954 pilotée par Fangio et vendue en 2013 pour 22,7 millions d’euros (un record à l’époque).

41 Ferrari

Ceci étant, la véritable institution sur le segment reste bel et bien Ferrari. Pour preuve, sur les 61 véhicules vendus pour plus de 6 millions d’euros, 41 arboraient le célèbre Cavallino rampante. Autant dire que la marque italienne domine très largement ce classement. Cet hiver, Ferrari a même inscrit un nouveau record du monde avec une enchère à 32 millions d’euros (frais inclus) pour une 335 S Spider Scaglietti de 1957 (photo) mise en vente à Paris lors du salon Rétromobile.

Pour les experts, cette hégémonie n’a rien d’étonnant. Contrairement à la plupart des autres marques, Ferrari s’est historiquement concentré sur des véhicules montés à la main, produits en petites séries et qui détiennent souvent un solide palmarès en compétition.

Autrement dit, alors que le marché des véhicules anciens semble vouloir reprendre son souffle, les Ferrari d’exception pourraient bien continuer à occuper les premières places et à affoler les compteurs.

Commentaires