Automobile : 2013 ou l’année Ferrari

Automobile Actu 0

La marque a connu une progression spectaculaire l’an passé sur le marché des véhicules de collection. En moyenne, les prix ont progressé de 62% pour le cheval cabré

Artcurial

Loin devant le CAC 40 et ses +18%, les Ferrari anciennes ont constitué l’un des meilleurs placements en 2013. Selon l’indice spécialisé Hagi, les véhicule arborant le cavallino ont vu leur prix augmenter en moyenne de 62% en 2013.

La marque italienne a donc terminé l’année bien au-dessus de la moyenne du marché des véhicules de collection (+47%) et surtout loin devant les autres grandes marques, comme Porsche (+24%) ou Mercedes Benz (+27%).

Grâce à cette performance annuelle spectaculaire, les Ferrari affichent également la plus forte progression sur 5 ans. Depuis la fin 2008, leur valeur a en moyenne été multipliée par 2,5, alors que celle des Porsche a par exemple été multipliée par 2,1. Autrement dit, les Ferrari de collection ont assuré un rendement annuel moyen de 20% sur les 5 dernières années.

Un nouveau rendez-vous le 7 février

Diverses ventes ont d’ailleurs mis en exergue l’engouement que suscitent les Ferrari (et même les autres voitures italiennes de collection) à l’heure actuelle. Lors de la dernière vente « automobiles sur les Champs » organisée par Artcurial cet automne, les 10 Ferrari présentées ont toutes trouvé preneurs. Une Dino 246 GT a notamment été enlevée pour 250.000 euros, soit près de 20% au-dessus de la fourchette haute des estimations.

Compte tenu du phénomène, la prochaine vente qui sera menée le 7 février par Artcurial dans le cadre du salon Rétromobile mettra d’ailleurs une nouvelle fois à l’honneur le cheval cabré, avec des modèles d’exceptions. Une 166 MM Barchetta Oblin de 1953 jouera notamment les têtes d’affiche avec une estimation comprise entre 2,9 et 3,5 millions d’euros. Parmi les nombreux autres modèles présentés se trouvera aussi une 500 Superfast de 1964 dont le prix pourrait grimper jusqu’à 1,8 million d’euros.

Commentaires