ISF : le 16ème arrondissement de Paris bat tous les records

Nouveautés Analyse 0

Près de 1 foyer fiscal sur 6 y est assujetti à l’ISF. Et à lui seul, le secteur rapporte plus de recettes que l’ensemble de la région Paca. Détails…

Sotheby's International Realty

Le 16ème arrondissement de Paris n’usurpe pas sa réputation. Connu pour abriter un grand nombre de foyers aisés, ce quartier de Paris domine en effet les débats en matière d’ISF. C’est ce qui ressort des dernières statistiques de la DGFiP, sur la base de l’impôt réglé en 2015.

Plus de 14.000 redevables

Alors qu’il compte 165.000 habitants, le 16ème arrondissement accueille 14.369 redevables de l’ISF. Aucune commune du pays ne fait mieux. A titre de comparaison, sa voisine Neuilly-sur-Seine n’en compte « que » 5.859.

Il apparaît également que dans ce secteur, un foyer fiscal sur six est à l’ISF (contre 1 sur 105 dans le pays). Et ce n’est pas le seul chiffre spectaculaire. Tandis que son poids dans la population nationale ne dépasse pas 0,25%, le 16ème regroupe 4,2% des foyers français soumis à l’ISF.

Plus de 4 millions d’euros de patrimoine moyen

Pris individuellement, les contribuables locaux sont aussi parmi les plus aisés du pays. Leur patrimoine moyen approche des 4,2 millions d’euros. Certes Neuilly-sur-Seine et Paris 7ème font mieux sur ce plan (5,2 millions d’euros). Mais le 16ème occupe tout de même la troisième marche du podium et se situe loin de la moyenne du pays.

Parmi les 382 villes étudiées (plus de 20.000 habitants et plus de 50 redevables de l’ISF), le patrimoine moyen des redevables de l’ISF est de 2,9 millions d’euros.

Un pic de recettes

Avec un record de redevables et un patrimoine moyen parmi les plus élevés, le 16ème est logiquement un très gros contributeur en matière de recettes. Il est même le premier.

L’ISF prélevé dans l’arrondissement rapporte à l’Etat 308,5 millions d’euros, soit deux fois plus que les recettes obtenues dans le 7ème arrondissement et 50% de plus que celles qui proviennent de l’ensemble de la région Paca.

Pour situer l’ampleur du phénomène précisons enfin qu’à lui seul, le 16ème compte pour 6% des sommes encaissées au niveau national au titre de l’ISF.

Commentaires (1)
  • tacata
    tacataposté le 04.08.2017 à 20:56

    Ce n est que de l immobilier valorisé tres cher mais les gens n ont pas forcément de gros revenus car beaucoup de retraites et d héritiers.