La taxation des loyers fictifs revient dans la campagne électorale

Nouveautés Actu 0

François Baroin agite le chiffon rouge. Pourtant, le programme d’Emmanuel Macron assure qu’il n’est pas question de taxer les propriétaires-occupants.

Agence Projection Immobilière

Régulièrement, la question des loyers fictifs resurgit dans les débats. Elle vient donc sans grande surprise de s’inviter dans la campagne électorale des élections législatives.

Rappelons que le loyer fictif (ou implicite) correspond au loyer théorique qu’économise un contribuable lorsqu’il est propriétaire. Un propriétaire dispose de ce fait d’un pouvoir d’achat supérieur à celui d ‘un locataire aux revenus équivalents. Certains économistes suggèrent donc d’imposer ce différentiel pour rétablir un équilibre entre propriétaires et locataires.

Des accusations indirectes de la droite

Samedi lors de son discours au Parc Floral, François Baroin a soulevé cette question en déclarant : « il faut le savoir, le concepteur du projet d’En Marche est l’auteur de l’idée d’un loyer obligatoire pour les propriétaires ».

Sans accuser directement Emmanuel Macron de vouloir taxer les 58% de propriétaires que compte la France, le chef de file des Républicains a donc fait allusion à Jean Pisani-Ferry, un proche d’Emmanuel Macron auparavant commissaire général de France Stratégie, un organisme qui avait effectivement publié un rapport sur ce sujet dans l’hiver.

Pas d’imposition des loyers fictifs à l’ordre du jour

De là à prêter au président de la République l’intention de taxer les propriétaires occupants, il y a toutefois un pas… que François Baroin n’a d’ailleurs pas ouvertement franchi. Mais ce type de petites phrases montre bien la nervosité qui règne actuellement en matière de fiscalité.

En tout cas, la réforme à venir ne dépendra pas uniquement de la volonté d’Emmanuel Macron puisqu’elle nécessitera l’aval du Parlement. Et en attendant, le programme disponible sur le site du mouvement « En Marche ! » souligne depuis plusieurs semaines qu’ « il n’y aura évidemment aucune imposition des loyers imputés ou fictifs des propriétaires-occupants. Cette légende est propagée par nos adversaires, c’est de la désinformation pure ».

Commentaires (3)
Impôts
Analyse0

CSG : ce que la déductibilité va changer

La déductibilité du surplus de CSG permettra de réduire l’impôt et donc d’accroître le pouvoir d’achat. Mais cette règle ne vaudra pas pour les revenus du patrimoine et les retraites. Explications…

Lire la suite