Impôts : le barème 2017 de déduction des frais kilométriques

Nouveautés Actu 0

Ce barème permet à ceux qui optent pour la déduction aux frais réels de calculer le montant à retrancher de leurs revenus en fonction de la distance parcourue dans l’année

Reuters

Au moment de déclarer leurs revenus, beaucoup de contribuables choisissent l’abattement forfaitaire de 10%. Mais ceux qui ont de gros frais professionnels peuvent aussi opter pour la déduction aux frais réels, par exemple lorsque l’activité professionnelle impose de longs déplacements entre le domicile et le lieu de travail.

Le calcul est néanmoins très encadré avec un barème officiel fourni par l’administration. Ce barème concerne la déclaration à effectuer au printemps prochain sur les revenus de 2016.

Une grille identique à celle de l’an passé

La grille kilométrique n’a pas été revue à la hausse par rapport à celle de l’année précédente. Les résultats obtenus avec ce tableau intègrent tous les frais à la charge du contribuable (carburant, amortissement du véhicule, assurance...) à l’exception des  frais de péage et de parking ainsi que des intérêts d’emprunt.

Selon la puissance fiscale du véhicule et la distance parcourue (voir tableau), l’usager peut directement calculer la déduction à laquelle il a droit. Par exemple, pour 10.000 km effectués avec un véhicule de 6 cv, la déduction autorisée sera de 4.444 euros.

Le barème de frais kilométriques des automobiles pour les revenus de 2016 à déclarer en 2017
en €, d=distance en km, BOFiP du 24/02/17
Jusqu'à 5.000 kmDe 5.001 km à 20.000 kmau-dessus de 20.000 km
3cv et moinsdx0,41(dx0,245)+824dx0,286
4cvdx0,493(dx0,277)+1.082dx0,332
5cvdx0,543(dx0,305)+1.188dx0,364
6cvdx0,568(dx0,32)+1.244dx0,382
7cv et plusdx0,595(dx0,337)+1.288dx0,401

Précautions à prendre

Les déductions aux frais réels doivent pouvoir être justifiées. Il est donc conseillé au contribuable de conserver le maximum de pièces pouvant attester de l’utilisation de son véhicule pour les trajets concernés.

Il est aussi à noter que la déduction des frais de déplacements entre le domicile et le lieu de travail est autorisée dans la limite de 40 km (soit 80 km par jour aller-retour). Au-delà, l’usager doit être en mesure de justifier la distance par des circonstances exceptionnelles (précarité de l’emploi par exemple).

Depuis 2013, le barème est par ailleurs limité à 7cv. Les propriétaires de véhicules d’une puissance supérieure doivent donc utiliser le barème des automobiles de 7cv pour déterminer leurs frais déductibles.

Précisons enfin qu’il existe aussi une grille spécifique pour les motos et les cyclomoteurs.

Commentaires
Impôts
Fiche Pratique0

Serez-vous imposable en 2018 ?

L’an prochain, un célibataire paiera l’IR à partir de 16.571 euros déclarés. Pour une famille avec 2 enfants, le seuil sera de 41.824 euros.

Lire la suite