Dossier Fiscalité : ce qui va changer avec Emmanuel Macron

Fiscalité : bientôt l’IFI à la place de l’ISF ?

Nouveautés Actu 0

Emmanuel Macron souhaite supprimer l’ISF et le remplacer par un impôt sur la fortune immobilière. Décryptage…

Reuters

L’ISF est-il en train de vivre ses derniers instants ? On peut le penser car Emmanuel Macron, a fait de la suppression de l’ISF l’un de ses arguments de campagne.

Un impôt accusé de bien des maux

Il faut dire que cet impôt a été largement critiqué ces derniers mois, que ce soit par Emmanuel Macron ou par la droite. Pour le leader du mouvement « En Marche ! », l’ISF pénalise l’investissement dans la mesure où il pèse sur les rendements. Il est par conséquent accusé de favoriser l’expatriation fiscale ou les demandes de rendements excessifs par les actionnaires restant malgré tout en France.

Taxer uniquement la fortune immobilière

Pour inciter les plus aisés à soutenir les entreprises, Emmanuel Macron souhaite donc remplacer l’ISF par un impôt sur la fortune immobilière (IFI).

Selon son programme, le mécanisme serait le même que pour l’ISF mais ne viserait que les actifs immobiliers. Le seuil d’assujettissement (1,3 million d’euros) et le barème resteraient identiques. Quant à la résidence principale, elle bénéficierait toujours d’un abattement de 30%.

Quelles conséquences pour les contribuables et les finances publiques ?

Emmanuel Macron l’assure, « la réforme allègera en moyenne de moitié la charge fiscale des contribuables assujettis à l’ISF ». Et d’ajouter que le coût pour les finances publiques s’élèvera à 2 milliards d’euros.

On peut donc constater que le président élu se contente pour l’heure de donner des ordres de grandeur, les recettes annuelles de l’ISF n’étant pas de 4 milliards d’euros mais proches de 5,5 milliards d’euros (estimation initiale pour 2016).

En tout cas, Emmanuel Macron affirme que le manque à gagner sera compensé par les recettes issues de la flat tax projetée pour les revenus du patrimoine. Ce qui, en creux, laisse penser que cette flat tax rapportera plus que le mécanisme actuel d’imposition des revenus du patrimoine…

Pas de taxation des loyers fictifs

En marge de la présentation de l’IFI, le programme d’Emmanuel Macron indique également qu’il n’est pas prévu de taxer les loyers fictifs. Plusieurs fois mise en avant ces derniers mois, l’idée d’une taxation des loyers fictifs (ou implicites) part du principe que les propriétaires ont moins de charges qu’un locataire et devraient être taxés sur l’économie de loyer que leur offre leur statut de propriétaire occupant. Emmanuel Macron assure donc ne pas l’envisager, accusant au passage ses adversaires d'avoir propagé de fausses informations.

Commentaires
Impôts
Actu0

ISF 2017: vos dons seront bien déductibles

Plusieurs fondations s’inquiètent de l’attentisme des donateurs cette année en vue de la réforme de l’ISF. Pourtant, si réforme il y a, elle ne remettra pas en cause la déductibilité des dons faits avant le mois de juin.

Lire la suite