Expatriation : les meilleures destinations fiscales pour 2017

Astuces Actu 0

Le top 10 du cabinet Bradley Hackford fait une nouvelle fois la part belle aux pays européens avec 6 représentants, dont 2 sur le podium.

Quels sont les pays les plus attractifs fiscalement ? C’est la question à laquelle tente de répondre chaque année le palmarès des meilleures destinations édité par le cabinet Bradley Hackford.

Jouant avec le « politiquement incorrect », surtout en période électorale, ce classement ne constitue toutefois pas une incitation à l’évasion. Il doit plutôt être vu comme un guide pour les candidats à l’expatriation, c’est-à-dire pour ceux qui visent une installation définitive à l’étranger.

D’ailleurs, l’étude ne regarde pas que les conditions fiscales. Les résultats tiennent également compte de critères comme la qualité de vie, la situation géographique ou encore la sécurité (juridique et physique). La version 2017 met également l’accent sur les procédures d’installation (rapidité de traitement des dossiers notamment).

Ainsi, le Portugal (5ème l’an passé) n’apparaît plus dans ce top 10. Certes, le pays demeure intéressant pour des profils spécifiques tels les retraités. En revanche, pour Bradley Hackford les délais d’obtention des visas pour un investisseur lambda constituent un handicap.

1.Malte

Comme l’an passé, Malte domine le classement. Les revenus internationaux non-rapatriés ne sont pas imposés localement lorsque le contribuable a le statut de résident. Le cabinet salue aussi le programme local permettant d’obtenir la nationalité en échange d’un investissement significatif (environ 900.000 euros).

2.Andorre

Quatrième en 2016, Andorre grimpe cette année sur la deuxième marche du podium. Profiter du cadre d’un pays développé au cœur de l’Europe et d’un statut fiscal avantageux est possible dans la principauté. Moyennant un investissement de 350.000 euros, on peut en devenir résident et n’être imposé qu’à 10%.

3.Antigua et Barbuda

Dans cet état des Antilles, Il suffit d’un investissement immobilier de 400.000 dollars pour obtenir le statut de résident et la nationalité. Les revenus sont alors totalement exonérés d’impôt.

4.Royaume-Uni

Avec une exonération sur les revenus de source non locale pendant 7 ans, le Royaume-Uni a des atouts à faire valoir. Suite au Brexit, le pays perd toutefois une place par rapport à 2016.

5.Monaco

Sécurité et neutralité fiscale sont les principaux arguments de Monaco. Mais l’obtention de la résidence requiert d’avoir une fortune importante et du fait des conventions les Français restent imposés en France.

6.Bahamas

Outre un climat agréable, les Bahamas proposent une exonération fiscale à ses résidents. Ce statut peut être obtenu via l’acquisition d’un bien immobilier d’au moins 500.000 dollars.

7.Ile Maurice

l’Ile Maurice n’offre pas d’exonération d’impôt à ses résidents. Toutefois, le taux d’imposition y reste limité à 15%. Pour cela, l’investissement immobilier à réaliser doit être au minimum de 500.000 dollars.

8.Suisse

Aidée par son cadre de vie, ses infrastructures et sa sécurité, la Suisse fait son retour dans le palmarès. Pour mémoire, il est possible de bénéficier d’un forfait fiscal à partir de 100.000 francs suisses par an.

9.Emirats Arabes Unis – Dubaï

Aucune imposition n’est prévue pour les personnes physiques ou les sociétés implantées dans les free zones. Mieux encore, ces sociétés peuvent être détenues à 100% par des étrangers.

10.Bulgarie

Comme l’an passé, la Bulgarie profite de son appartenance à l’Europe. Un atout qui s’ajoute à une imposition légère : 10% pour les personnes physiques.

Commentaires
Impôts
Analyse0

CSG : ce que la déductibilité va changer

La déductibilité du surplus de CSG permettra de réduire l’impôt et donc d’accroître le pouvoir d’achat. Mais cette règle ne vaudra pas pour les revenus du patrimoine et les retraites. Explications…

Lire la suite