Dossier Impôts 2017 : tout savoir pour bien déclarer ses revenus

Déclaration de revenus : pensez à la préparer en amont !

Pratique Actu 0

Le service de télédéclaration n’ouvrira que le 12 avril. Mais il n’est pas trop tôt pour commencer à regrouper les pièces nécessaires et à faire ses calculs

Reuters

Et si vous commenciez dès maintenant à vous soucier de votre déclaration de revenus ? L’idée peut sembler étonnante alors que le service de télédéclaration n’ouvrira que le 12 avril et demeurera accessible jusqu’à fin mai-début juin selon les départements. Reste qu’en matière d’impôt, un peu de préparation en amont n’est jamais inutile.

Collecter toutes les informations

« Ne pas se fier aveuglément à la déclaration préremplie ». Tel était le conseil formulé par le passé par Julien Tokarz, président de l’ordre des Experts-Comptables de Paris Ile-de-France. D’un point de vue fiscal, le contribuable est seul responsable des sommes déclarées (avec une marge d’erreur autorisée de 5%). Bref, il vous faudra vérifier les chiffres inscrits dans votre déclaration et pour cela plusieurs documents seront nécessaires (justificatifs, décomptes...).

Plutôt que de vous y prendre au dernier moment, mieux vaut anticiper en commençant à regrouper les pièces utiles à la déclaration : relevés annuels de salaires, décomptes de dépenses déductibles... Cela vous permettra notamment de réclamer à temps les pièces éventuellement manquantes.

Ainsi, au moment d’établir votre déclaration, vous aurez en main tous les éléments utiles, notamment l’état précis de vos dépenses déductibles afin d’être certain de n’en oublier aucune.

Simuler son impôt en amont

Ne pas attendre le dernier moment permet également de choisir à tête reposée la meilleure façon de déclarer ses revenus. Sur certains volets, le contribuable peut en effet faire face à des options.

C’est le cas pour les enfants majeurs. La règle veut qu’ils constituent un foyer à part. Et si les parents les aident financièrement, les sommes versées sont déductibles (jusqu’à 5.738 euros cette année). Mais dans certains cas, les enfants majeurs peuvent aussi rester attachés au foyer des parents. Ces derniers ne peuvent alors rien déduire mais profitent d’une demi-part supplémentaire. Bref, mieux vaut faire quelques calculs en amont pour faire le bon choix.

Le même travail peut être fait pour les revenus fonciers. Les propriétaires recevant moins de 15.000 euros par an de revenus foncier ont un abattement automatique de 30% pour couvrir leurs frais. Mais en cas de grosses dépenses liées à leur(s) bien(s) immobilier(s), ils peuvent aussi passer au régime réel dans lequel ils déduisent l’intégralité de leurs charges (travaux, taxe foncière, intérêts...). Il est là aussi conseillé de ne pas attendre le dernier moment pour effectuer ses calculs. D’autant que l’option pour le régime réel engage le contribuable pour 3 ans.

Se documenter

Il ne s’agit là que d’exemples. Certains contribuables peuvent également être concernés par d’autres mesures : traitement des revenus exceptionnels ou d’une indemnité de départ à la retraite, ventilation des revenus à déclarer après un divorce dans l’année, intérêt ou non de passer aux frais réels... Bref, la période précédant la déclaration peut être mise à profit pour se documenter.

Précisons enfin que des outils en ligne (comme le simulateur proposé par Bercy) permettent d’évaluer les différentes options... et d’optimiser le montant de son imposition.

Commentaires (1)
  • SCIRHAK
    SCIRHAKposté le 05.04.2017 à 11:46

    Le plus curieux, et lamentable : plus l'informatisation avance, et plus on recule la date de déclaration.....Alors que cela devrait être fini depuis longtemps, et ne pas nous embêter aux beaux jours

Impôts
Actu0

ISF 2017: vos dons seront bien déductibles

Plusieurs fondations s’inquiètent de l’attentisme des donateurs cette année en vue de la réforme de l’ISF. Pourtant, si réforme il y a, elle ne remettra pas en cause la déductibilité des dons faits avant le mois de juin.

Lire la suite