"Le marché immobilier devrait rester très dynamique, au moins jusqu’à l’élection présidentielle !"

Tendance Avis d'Expert 0

Sandrine Allonier, Responsable des Relations Banques de Vousfinancer.com

Vousfinancer.com

Depuis l’annonce d’un début de mouvement de remontée des taux et après une année 2016 record en terme de production de crédit, l’année 2017 semble se poursuivre dans la même dynamique avec un niveau de demande près de trois fois supérieur à celui de début 2016 !

Alors qu’on craignait que la remontée des taux tant redoutée risque de bloquer le marché, l’annonce de la fin de la baisse a, au contraire, entraîné un sursaut de demandes fin 2016, poussant les attentistes à passer à l’acte afin de profiter des taux bas… Ainsi au mois de décembre, certaines banques ont enregistré une hausse des demandes de 50 % par rapport au mois précédent, entraînant d’ailleurs de ce fait un allongement des délais de traitement en passe d’être régulé… En passe seulement, car la demande reste actuellement très dynamique, surtout si on la compare à celle du début de l’année 2016, encore impacté par les attentats de novembre 2015 et marqué par un véritable coup de frein pour le marché immobilier en raison d’un climat morose n’encourageant pas l’investissement ou les projets à long terme.

Vitesse de croisière

Ainsi, en janvier 2017 particulièrement, le nombre de demandes de crédit a été cinq fois plus élevé qu’en 2016, et en février, il est encore trois fois plus élevé qu’il y a un an, avec seulement 14 % de demandes de renégociation de prêt, contre 20 % début 2016. Ce surcroît de demande s’explique par différents facteurs : les taux restent finalement très attractifs et la remontée limitée, car les banques ont des objectifs de production de crédit très élevés pour 2017. Le prêt à taux zéro, qui a prouvé son efficacité en 2016 est reconduit tout comme le dispositif Pinel pour les investisseurs. Le fait d’être propriétaire ou d’investir dans la pierre, dans un contexte économique incertain marqué par la volatilité, est une façon de protéger son avenir et de se constituer un patrimoine et reste perçu comme le meilleur moyen de préparer sa retraite. Dans ce contexte où tous les voyants sont au vert, le marché immobilier a repris sa vitesse de croisière.

Incertitudes électorales

Les récents évènements politiques, plus de deux mois avant l’élection – problèmes personnels, alliance ou résultat des sondages - ont impacté les marchés financiers, faisant par exemple remonter l’OAT 10 ans, le taux d’emprunt d’Etat Français à 10 ans. Qu’en sera-t-il une fois le résultat de l’élection connu ? En outre l’annonce de potentielles mesures dans le logement par le nouveau président - même si à ce jour rien ne semble le laisser croire - ne risque-t-elle pas de déclencher au deuxième semestre le fameux attentisme redouté cette année ?

Il reste donc des incertitudes sur la poursuite de la dynamique enclenchée il y a quelques mois… Un manque de visibilité partagé par les banques qui comptent ainsi réaliser une bonne partie de leur objectif sur les premiers mois de l’année, particulièrement actifs. Un argument supplémentaire pour continuer à proposer des taux attractifs afin de capter les candidats à l’achat immobilier actuellement très nombreux… mais jusqu’à quand ?

Sandrine Allonier

Le CV de Sandrine Allonier

Responsable des Relations banques, Vousfinancer.com

Diplômée d’un DEA et d’une maîtrise d’Economie Internationale de l’Université Paris IX-Dauphine, Sandrine Allonier a débuté sa carrière en 2005 comme journaliste économique avant de devenir responsable des études économiques et porte-parole de meilleurtaux.com. En 2014, elle rejoint VousFinancer.com pour entretenir et renforcer les relations avec les partenaires bancaires et contribuer ainsi au développement de ce courtier.

Commentaires
Immobilier
Fiche Pratique0

Prêts immobiliers : tout savoir sur le différé

Dans certains cas, le remboursement du capital peut débuter plusieurs mois après le déblocage des fonds. On parle alors de différé d’amortissement. Explications…

Lire la suite