Plusieurs possibilités pour changer d'assurance emprunteur et alléger la facture

Crédit Fiche Pratique 0

L'opportunité de bénéficier de taux d’intérêt très bas rend le le coût de cette assurance emprunteur proportionnellement très important.

Boursier.com

Lorsqu’on contracte un prêt immobilier, la banque exige une assurance emprunteur. Les taux d’intérêt des emprunts sont tombés tellement bas aujourd’hui que le coût de cette assurance emprunteur devient proportionnellement très important.  Il convient donc de rechercher l’assurance la moins chère pour optimiser le coût de son emprunt, ce qui passe la plupart du temps par une délégation d’assurance,  solution nettement moins chère que les assurances proposées par les banques. La condition à respecter est que les garanties de l’assurance déléguée doivent être équivalentes à celles que propose l’organisme prêteur.

3 possibilités pour changer

Il existe désormais trois possibilités pour changer d’assurance emprunteur. Pour les offres de prêt émises depuis le 26 juillet 2014, vous avez 1 an, à compter de l’acceptation de votre prêt immobilier, pour changer d’assurance emprunteur.  Une autre solution se dessine lors d’un rachat de crédit. L’assurance sera résiliée automatiquement lors du remboursement du crédit et il faudra donc joindre le nouveau contrat d’assurance à la banque qui refinance l’emprunt initial. Enfin, le nouveau droit de résiliation annuelle a été confirmé et s'appliquera à tous les nouveaux crédits immobiliers à compter de mars 2017 et aux prêts en cours de remboursement dès le 1er janvier 2018. Il va donc devenir possible de résilier son assurance emprunteur chaque année à la date anniversaire du contrat, comme c'est le cas par exemple avec une assurance automobile.

Exemple

Pour un emprunt de 200 000 € à 1,5% sur 15 ans, le coût du crédit sera de 23 500 €. Une assurance à 0,45% représentera un coût de 9 000 €, soit plus d’un quart du coût total du crédit y compris l’assurance (32 500 €). Pour un couple d’emprunteurs où chacun s’assure à 100%, il en coûtera le double (18 000 €), ce qui représentera plus de 40% du coût total du crédit. En faisant jouer la concurrence, il est souvent possible de trouver une assurance deux fois moins chère.

Les garanties exigées

4 garanties sont généralement exigées par les banques pour sécuriser le remboursement d'un crédit : décès, Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA), ITT (Incapacité temporaire totale de travail) et Invalidité Permanente et Totale (IPT).

La garantie décès est le plus souvent couplée à la garantie PTIA. Il s’agit de l’invalidité physique ou mentale constatée avant l’âge de 65 ans et mettant l‘assuré dans l’incapacité définitive d’exercer toute activité rémunératrice. L’assureur rembourse le montant du capital restant dû à la banque en cas de décès ou s’il y a perte complète d’autonomie.

De la même manière, en cas d’invalidité permanente totale (IPT), le remboursement sera pris en charge par l’assureur.

L’incapacité temporaire totale de travail (ITT) est une incapacité médicalement reconnue mettant l’assuré dans l’impossibilité complète mais temporaire (à la suite de maladie ou d‘accident) de se livrer à une activité professionnelle. L’assurance prend en charge les mensualités de remboursement pendant l’arrêt de travail mais la garantie débute généralement après un délai de franchise de 90 jours.

Commentaires (1)
  • Vincent Dupont
    Vincent Dupontposté le 12.12.2016 à 16:07

    bonjour,
    très bon article!
    Je suis courtier en assurance, si vous souhaitez bénéficier de l'assurance emprunteur à de bon prix contactez moi au 06.49.19.58.66. les garanties sont les mêmes qu'en banques, cependant le prix est nettement moins cher ( 20-30% d'économie!!)

Immobilier
Actu0

L’immobilier de prestige reste une valeur-refuge par excellence

Malgré la perspective de voir l’ISF se transformer en Impôt sur la Fortune Immobilière, beaucoup de Français fortunés et d’étrangers se disent que c’est le bon moment pour se repositionner sur l’immobilier de prestige…

Lire la suite