Le dispositif Pinel et le PTZ sont maintenus sur un périmètre réduit

Tendance Analyse 0

Pour le PTZ, les achats de logements neufs et dans l’ancien avec travaux ne seront plus éligibles dans toutes les zones...

Eden Home LCA-FFB

Le ministère du logement a confirmé ce mercredi la poursuite du Prêt à taux zéro (PTZ) et du dispositif d’investissement locatif Pinel, mais sur un périmètre recentré sur les zones tendues. PTZ et Pinel sont reconduits pour 4 années supplémentaires, de 2018 à 2021.

Fin du Pinel en zone B2

Pour le Pinel, les achats de logements en zones B2 et C ne seront plus possibles à partir de 2018. Aujourd’hui, ces zones péri-urbaines ou rurales peuvent être éligibles au Pinel sous réserve d’un agrément préfectoral. Le Pinel restera donc possible uniquement en zones A bis, A et B1.

Fin du PTZ dans le neuf en zones B2 et C

Pour le PTZ, les achats de logements neufs et dans l’ancien avec travaux ne seront plus éligibles dans toutes les zones. Le neuf restera finançable dans les zones les plus tendues A bis, A et B1 avec une période de transition pour la zone B2 qui restera éligible en 2018 avant d’être exclue à partir de 2019. Exit par contre la zone C dès 2018.

PTZ dans l’ancien avec travaux

Dans l’ancien avec travaux, il faudra se diriger vers les zones B2 et C, les zones urbaines A bis, A et B1 en devenant exclues.

Exemple

Dans de villes situées en zone B2 comme Poitiers, Le Mans Pau, Laval, Saint-Etienne, Angers, Beziers, Quimper, Concarneau, Valence, Gap, ou encore Troyes, il ne sera donc plus possible de bénéficier de Pinel à partir de 2018 ou de PTZ dans le neuf à partir de 2019.

Les Constructeurs et Aménageurs de la Fédération Française du Bâtiment (LCA-FFB) regrettent fortement ces mesures. Ils craignent que le coup d’arrêt du PTZ en zones B2 et C conduise à priver 50 à 70 000 ménages modestes d’une aide indispensable pour s’engager dans l’accession à la propriété. C’est en effet la construction de maisons individuelles dans ces zones périurbaines et rurales qui devrait être affectée.

Rien de nouveau sur les droits de mutation

Maël Bernier, porte-parole du courtier en prêts immobiliers Meilleurtaux juge surtout regrettable que cette grande réforme de la politique du logement ne propose pas de baisser les droits de mutation, aujourd’hui un frein à l’achat pour de nombreux Français.

Commentaires
Immobilier
Fiche Pratique0

Changement d’assurance emprunteur : mode d’emploi

A partir du 1er janvier 2018, toutes les personnes qui détiennent un crédit immobilier pourront changer d’assurance en cours de prêt à chaque date anniversaire du contrat...

Lire la suite