Si vous avez un projet immobilier, le PEL retrouve de l’intérêt !

Crédit Actu 0

Les Plans d’Epargne Logement ouverts à compter du 1er février vont voir leur rendement d’épargne diminuer de 2% à 1,5% mais le taux d’intérêt proposé aux épargnants activant un emprunt immobilier va devenir plus intéressant

Reuters

Le Plan d’Epargne Logement (PEL) va peut-être retrouver sa vocation première, celle de constituer une épargne pour contracter un prêt immobilier relatif à l’achat de sa résidence principale ou à des travaux dans son logement. Ces dernières années, avec des taux d’emprunts hors jeu (garantis à 3,2% ou 4,2% pour les PEL ouverts avant le 31 janvier 2015), par rapport aux taux bancaires, le PEL était devenu avant tout un produit d’épargne grâce à une rémunération intéressante.

2,7% garanti

Les nouveaux PEL ouverts à compter du 1er février prochain vont voir leur rendement d’épargne diminuer de 2% à 1,5% mais en contrepartie, le taux d’intérêt proposé aux épargnants activant un emprunt immobilier va être abaissé de de 3,2% à 2,7%. La perspective de bénéficier d’un taux d’emprunts attractif grâce à son PEL pourrait donc réapparaître, sachant que c’est après une phase d’épargne d’au moins 3 ans (et 4 ans pour bénéficier de la prime d’Etat) que l’on peut demander un prêt immobilier et que ce taux de 2,7% est garanti lors de l’ouverture du plan.

Prime d’état

D’ici 4 ans, un taux de 2,7% a donc des chances de devenir intéressant. Le PEL permet d’emprunter jusqu’à 92.000 € sur une durée de 15 ans maximum. Aujourd’hui, les banques proposent des taux moyens proches de 2,2% sur 15 ans. Il suffirait donc d’une hausse d’environ 0,5% d’ici 4 ans pour replacer le PEL dans la course. Sans oublier bien sûr la prime d’état (1.525 € maximum lorsque le logement répond à des critères de performance énergétique fixés par la réglementation) accordée lorsqu’on souscrit le prêt immobilier.

Changement le 1er février

En conclusion, toute personne susceptible d’avoir besoin d’un prêt immobilier pour financer sa résidence principale ou des travaux dans les prochaines années a probablement intérêt à ouvrir un PEL à partir du 1er février. Pour rappel, l’épargne sur un PEL est plafonnée à 61.200 €, intérêts non compris. Par ailleurs, les droits à emprunter peuvent être cédés à des ascendants ou descendants. La capacité d’emprunt et la prime sont bien sûr proportionnelles aux montants épargnés.

A savoir

Si vous résiliez votre plan moins de 3 ans après la date d'ouverture, vous perdez le bénéfice de la prime versée par l'Etat et des droits à prêt. Si vous résiliez votre plan entre la 3ème année et la 4ème année après la date d'ouverture, la prime versée par l'État est réduite de moitié. Comme les intérêts rémunérant les dépôts du PEL, la prime est soumise aux prélèvements sociaux (15,5%) mais pas à l’impôt sur le revenu.

Commentaires